L'agrile du frêne étatsunienne, une manne pour GDG Environnement

L'agrile du frêne étatsunienne, une manne pour GDG Environnement
Les frênes composent la vaste majorité de la couverture végétale des villes américaines. Comme plusieurs villes québécoises, l’agrile du frêne cause l’hécatombe de ces arbres chez nos voisins du sud .

 

De nombreux moyens ont été tentés pour enrayer le carnage causé par l’agrile du frêne, des insectes venus d’Asie. La lutte chimique, la coupe des arbres ou encore les parasites, aucun d’entre eux n’a encore réussi à régler le problème définitivement.

L’entreprise trifluvienne GDG Environnement, spécialisée dans le contrôle biologique des insectes, a développé une méthode basée sur le Beauvaria bassiana, un champignon capable de tuer l’agrile dans les 4 jours suivants son contact avec le champignon. La firme espère pouvoir vendre cette innovation aux arboriculteurs américains.

Avant de pouvoir se lancer à la conquête du marché américain, GDG Environnement doit obtenir l’homologation de l’EPA (Environmental Protection Agency), une agence indépendante des États-Unis responsable d’assurer la protection de la santé humaine et de l’environnement.

« Le jour où on aura le feu vert pour en vendre, on va parler de procédé de fabrication : culture du champignon, fabrication de pochettes, fabrication d’une partie du piège, administration, développement des affaires, etc. Tout ça va se faire à Trois-Rivières. On est dans un monde assez virtuel, alors ça ne change rien qu’on soit à Trois-Rivières et qu’on vende aux États-Unis » Réjean Bergevin, vice-président au développement des affaires pour GDG Environnement

 

Pour en savoir : https://www.lhebdojournal.com/une-innovation-trifluvienne-pour-combattre-lagrile-du-frene-aux-etats-unis/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *