Enerkem veut supprimer les déchets plastiques dans les océans

Enerkem veut supprimer les déchets plastiques dans les océans
L’entreprise de transformation de matières résiduelles en biocarburants endosse la Charte sur les plastiques dans les océans lors de la réunion des ministres de l’Environnement, des Océans et de l’Énergie du G7

 

L’entreprise québécoise Enerkem inc. (www.enerkem.com), chef de file mondial en production de biocarburants à partir de matières résiduelles, a annoncé ce jeudi lors de la réunion des ministres de l’Environnement, des Océans et de l’Énergie du G7 à Halifax, en Nouvelle-Écosse, qu’elle explorera les occasions d’agir en ce qui a trait aux déchets plastiques et à la pollution marine.

À la suite du lancement commercial de la première usine au monde de production de biocarburants faits à partir de déchets à Edmonton, en Alberta, qui transforme les ordures ménagères et les plastiques non récupérables en carburants et en produits chimiques propres, Enerkem souhaite mettre à profit son expertise liée à sa technologie de recyclage du carbone afin d’aider à résoudre le problème sans cesse croissant des déchets plastiques qui se retrouvent dans les océans.

Par cette collaboration novatrice, nous sommes engagés à nous pencher sur des initiatives locales concrètes afin de transformer les déchets plastiques dans les océans en produits utiles. ” Marie-Hélène Labrie, première vice-présidente, Affaires gouvernementales et Communication, Enerkem

 

L’entreprise a entamé des discussions avec The Ocean Legacy Foundation, un organisme canadien sans but lucratif qui entreprend régulièrement des expéditions de nettoyage côtier, afin d’explorer des façons dont les résidus de plastiques peuvent être récupérés des océans dans le but de produire des produits chimiques et des carburants à faible empreinte carbone pour le transport, au moyen de la technologie de rupture d’Enerkem.

Selon le Forum Économique Mondial, environ 150 millions de tonnes de plastiques flottent dans nos océans, et huit millions de tonnes supplémentaires viennent s’y ajouter chaque année. Malgré les efforts de recyclages et de réduction des déchets plastiques du gouvernement, des municipalités et des collectivités, on s’attend à ce que la quantité des matières plastiques qui polluent les environnements marins du monde entier triple en une décennie.

Pour plus d’informations, consultez le rapport www.enerkem.com

Source: Enerkem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *