Un algorithme pour aider à prévenir la maladie d'Alzheimer

Un algorithme pour aider à prévenir la maladie d'Alzheimer

Une équipe de chercheurs de Montréal et Toronto a mis au point un algorithme d’intelligence artificielle (IA) capable de prédictions exactes quant au déclin cognitif menant à la maladie d’Alzheimer.

Mallar Chakravarty, spécialiste en neurosciences computationnelles à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, et ses collègues de l’Université de Toronto et du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH, Toronto) ont conçu un algorithme susceptible d’apprendre à partir de signatures d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et de données cliniques et génétiques. Cet algorithme pourrait aider à prédire si les facultés cognitives d’une personne sont susceptibles de se détériorer au point d’évoluer en maladie d’Alzheimer au cours des cinq prochaines années.

« Nous sommes en train de tester la précision des résultats à l’aide de nouvelles données. Cela nous aidera à affiner les prédictions et à déterminer s’il est possible de faire des projections encore plus loin dans le futur . En ayant plus de données, les chercheurs sauraient mieux détecter les personnes les plus à risque de déclin cognitif menant à la maladie d’Alzheimer.» Mallar Chakravarty, professeur adjoint au Département de psychiatrie de l’Université McGill

Publiés dans PLOS Computational Biology, les résultats s’appuient sur des données de l’Alzheimer’s Disease NeuroImaging Initiative. Les chercheurs ont ainsi pu entraîner leurs algorithmes sur les données de plus de 800 volontaires. Ils ont ensuite reproduit leurs résultats sur un échantillon indépendant tiré de l’Australian Imaging and Biomarkers Lifestyle Study of Ageing.

Pour plus d’informations, c’est ici

SOURCE : Université McGill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *