Des scientifiques du CIRODD se mobilisent pour limiter le réchauffement climatique

Des scientifiques du CIRODD se mobilisent pour limiter le réchauffement climatique

A l’image de Mohamed Cheriet (en photo), professeur à l’ÉTS et nouveau directeur général du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), l’équipe de chercheurs de ce regroupement stratégique veut activement répondre à l’enjeu du réchauuffement climatique.

Réunis à l’ÉTS dans le cadre du lancement de la vision 2025 du CIRODD, ces chercheurs et chercheuses en génie, en sciences sociales et humaines ainsi qu’en santé ont fait savoir ce jeudi qu’ils se mobiliseront au cours des six prochaines années en vue d’accélérer la transformation durable et intelligente du Québec.

Un réseau d’experts et du financement sur 6 ans

Pour réaliser sa vision, le CIRODD entend s’appuyer sur l’expertise de près d’une centaine de chercheurs de haut niveau, rattachés à 13 universités ainsi qu’à 5 cégeps et collèges. Il bénéficiera également d’un financement de 3,6 millions de dollars réparti sur 6 ans provenant de 2 des 3 Fonds de recherche du Québec (FRQ), soit le Fonds Nature et technologies (FRQNT) ainsi que le Fonds Société et culture (FRQSC).  

Le CIRODD, dont l’établissement gestionnaire est l’ÉTS, compte aujourd’hui 93 chercheuses et chercheurs, provenant de 13 universités ainsi que de 5 cégeps et collèges. Le CIRODD est aussi membre du Sustainable Development Solutions Network (SDSN). 

Source : Ecole de Technologie Supérieure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *