[VIDEO] Une technologie québécoise qui transforme le bois en carburant

[VIDEO] Une technologie québécoise qui transforme le bois en carburant

Tout l’été, CScience vous fait découvrir les histoires d’inventions récentes menées par des chercheurs québécois qui ont vocation à transformer notre quotidien.

Cette semaine, gros plan sur l’histoire du pyrolyseur qui transforme les résidus forestiers en carburant. Une technologie mise au point par une équipe de chercheurs de l’UQTR.

Cette innovation, que l’on doit au professeur en génie chimique Patrice Mangin, a vu le jour au début des années 2000. Elle est née d’un constat : tout le bois abandonné par l’industrie forestière est un gâchis.

Une technologie qui transforme directement le bois en forêt

Le chercheur a alors une idée en tête : transformer ces résidus en carburant, et le faire directement en forêt. Pour mener son projet à bien et tester sa faisabilité, il va s’allier à l’ingénieur forestier Patrice Bergeron.

Cette innovation, qui permet de raffiner directement en forêt les résidus de bois, repose sur une technique de pyrolyse, qui a fait l’objet de plusieurs tests durant près d’une dizaine d’années.

Un projet de commercialisation du biocarburant ambitieux

Les études sont désormais terminées et la technologie vise à être commercialisée par l’entreprise sans but lucratif BioEnergie La Tuque, dont Patrice Mangin est le directeur général.

L’heure est à la finalisation du financement de la phase 2 du projet pour faire des plans d’usine en 3D. Un projet qui prévoit la construction d’une usine de production qui pourrait traiter jusqu’à 1,2 million de tonnes de résidus forestiers. Ainsi, plus de 200 millions de litres de biodiesel pourraient être produits annuellement. Un projet ambitieux qui pourrait créer près de 500 emplois en Haute-Mauricie.

Une série originale produite par GALA MEDIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *