[VIDEO] Un médicament pour prévenir les naissances prématurées

[VIDEO] Un médicament pour prévenir les naissances prématurées

Tout l’été, CScience vous fait découvrir les histoires d’inventions récentes menées par des chercheurs québécois qui ont vocation à transformer notre quotidien.

Cette semaine, gros plan sur l’histoire de Rytvela, un traitement médical inventé par deux chercheurs québécois, le Dr Sylvain Chemtob et le Dr Jean-Paul Castaigne, qui s’attaque aux risques d’accouchements prématurés.

Régler les problèmes d’inflammation utéro-placentaire

Au départ, le Dr Sylvain Chemtob et son équipe du Centre de recherche du CHU Ste-Justine sont partis d’un constat : près de 70% des accouchements avant-terme sont dus à une inflammation périnatale, et aucun traitement jusqu’alors ne permettait de résoudre ce problème.

En menant une série d’expériences au sein de l’Université de Montréal, ils vont mettre en évidence les causes de l’inflammation utéro-placentaire et développer une molécule capable de traiter le problème à la source.

Cette découverte va intéresser le chercheur et entrepreneur Jean-Paul Castaigne, qui va créer une société, Rytvel Biotech, pour développer le médicament.

Des études cliniques en cours à travers le monde

L’équipe va alors mener pendant plusieurs années au Canada des études cliniques phase 1 chez les femmes enceintes pour valider auprès des autorités la pertinence du produit.

En 2018, la société a obtenu un financement international pour mener une nouvelle série d’études précliniques. Des chercheurs australiens ont ainsi exploré l’utilisation de Rytvela dans des études parallèles sur des souris, des moutons, des souris épineuses et du placenta humain dans leurs laboratoires à travers l’Australie.

Une série originale produite par GALA MEDIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *