Signature d'un protocole d'entente entre un expert français en IA et Hydro-Québec

Signature d'un protocole d'entente entre un expert français en IA et Hydro-Québec

Hydro-Québec et Drone Volt, expert en Intelligence Artificielle embarquée et constructeur aéronautique spécialisé dans les drones civils professionnels viennent de signer un protocole d’entente visant à convenir de l’industrialisation et de la commercialisation exclusive d’un drone dédié à l’inspection des lignes de transport d’électricité à haute tension. Ce drone unique en son genre promet de réaliser des mesures très précises sur des lignes sous tension au moyen de capteurs développés par les équipes du Centre de recherche d’Hydro-Québec, ce qui évitera l’interruption du service d’électricité.

Objectif : réduction des GES

Grâce à cette solution, il sera possible de diminuer considérablement les risques pour les travailleurs tout en limitant les inspections traditionnelles par hélicoptère, ce qui réduit d’autant les émissions de gaz à effet de serre. Lorsqu’une entente de partenariat industriel et commercial sera conclue, Drone Volt pourra commercialiser le drone partout dans le monde.

« Depuis plusieurs mois, la stratégie de Drone Volt se concentre sur l’inspection des réseaux électriques et cet accord témoigne de notre savoir-faire », déclare Olivier Gualdoni, pdg de Drone Volt « En outre, Hydro-Québec, qui mène depuis des dizaines d’années différentes initiatives de développement durable, a décidé de poursuivre les discussions avec un acteur qui partage les mêmes valeurs. »

« Le Centre de recherche d’Hydro-Québec développe de nombreuses technologies de pointe dans divers domaines, et notamment en robotique », souligne Jean Matte, directeur principal du Centre de recherche d’Hydro-Québec. « Notre technologie de drone permet d’inspecter les lignes à haute tension dans une grande variété de conditions de terrain et de climat, en toute sécurité et sans compromettre la continuité du service d’électricité. Nous testons cette technologie sur nos propres équipements depuis quelques années déjà et nous avons pu constater sa grande utilité pour la simplification de nos activités. »

Crédit photo : Hydro-Québec. De gauche à droite : Christian Bélanger, directeur Projets stratégiques et transversaux au Centre de recherche d’Hydro-Québec, Olivier Gualdoni, président-directeur général de Drone Volt Martin Laporte, directeur général de Drone Volt Canada, et Jean Matte, directeur principal du Centre de recherche d’Hydro-Québec (IREQ). (Groupe CNW/Hydro-Québec)

Source : newswire.ca et Hydro-Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *