L’IA décèle le cancer du sein aussi bien que les experts

Une étude publiée par un groupe de chercheurs américains et britanniques démontre qu’un système d’intelligence artificielle (IA) de Google a été aussi efficace pour dépister le cancer que des radiologistes.

L’étude, diffusée dans la revue scientifique Nature, a été développée en collaboration avec l’unité DeepMind AI, propriété d’Alphabet Inc., société mère de Google.

Les chercheurs de la Northwestern Medicine à Chicago, de l’Imperial College de Londres et du National Health Service du Royaume-Uni ont entraîné le système d’IA à détecter les traces de cancer sur des milliers de radiographies.

Exemples de mammographies utilisées dans l’étude. On peut voir les traces de cancer encerclées en jaune.

Ces résultats ont ensuite été comparés à un large échantillon de 25 856 mammographies au Royaume-Uni et 3 097 aux États-Unis.

L’IA a su reconnaître la présence de cancer du sein avec une précision similaire à celle des radiologistes et a permis de réduire le nombre de faux positifs de 5,7% dans le groupe basé aux États-Unis et de 1,2% dans le groupe basé au Royaume-Uni, ce qui est considérable sur un tel échantillon.

Mieux encore, dans un autre test, l’IA a été plus efficace que six experts pour détecter cette maladie, qui est, rappelons le, la deuxième principale cause de décès par cancer chez les Canadiennes.

Cependant, l’algorithme d’identification des images n’est pas parfait et il lui est arrivé dans certains cas de ne pas discerner la présence de cancers, tandis que les six radiologistes y sont parvenus.

Même après un second “entraînement” avec les données croisées, le système a continué à surpasser les radiologistes, quoique par une marge moindre.

Le potentiel est donc avéré, et les recherches sur le sujet loin d’être terminées, ce qui donnera sans doute de l’espoir aux personnes à risque de cancer du sein.

« Cela suggère que dans les futurs déploiements cliniques, le système pourrait offrir de solides performances de base, mais pourrait bénéficier d’un réglage fin avec des données locales » – (NDLR : traduit de l’anglais).

Selon la Société canadienne du cancer, en moyenne chaque jour 75 personnes reçoivent un diagnostic de cancer du sein et 14 en meurent. Cette forme de cancer peut être traitée efficacement si elle est détectée tôt.

Crédit photo: Pexels/Anna Tarazevich.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *