ÉDITORIAL : Parce que le Québec est un acteur majeur en IA

ÉDITORIAL : Parce que le Québec est un acteur majeur en IA

Lundi prochain, le 16 mars, CScience devient CScience IA. Après près de vingt mois d’activité éditoriale à couvrir l’actualité de la recherche et de l’innovation au Québec, notre magazine a décidé de concentrer son attention sur les enjeux liés à la recherche et à la formation en intelligence artificielle.

En ce début d’année 2020, il semble en effet nécessaire qu’un média d’information se consacre pleinement à un secteur de recherche qui certes fait la renommée mondiale du Québec mais laisse aussi un certain nombre d’interrogations en suspens.

Le Québec: un chef de file sur le plan mondial

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Dans notre province, plus de 1 milliard de dollars sont actuellement consacrés à la recherche en IA, plusieurs centaines de chercheurs de très haut calibre sont mobilisés, parmi les meilleurs au monde, et ce sont plus de 2 milliards de dollars qui ont été investis dans les domaines liés à l’IA depuis 2016.

Outre les centres de recherches de réputation planétaire MILA et IVADO, Montréal héberge depuis 2018 le siège de la supergrappe Scale IA, vouée à la chaîne d’approvisionnement du Canada, et Québec abrite l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique, qui vise à apporter un cadre éthique à la révolution technologique en cours.

Mais il reste un enjeu de taille : le marché du travail, dans tous les secteurs d’activité, éprouve des difficultés à s’adapter aux nouvelles réalités de l’IA. Et la population peine encore à mesurer les bénéfices qu’apporte la recherche dans ce domaine.

CScience IA, pour comprendre et interroger

Il nous paraît nécessaire, comme nous l’avons fait depuis août 2018 auprès de nos milliers de lecteurs fidèles, de défendre avec exigence et conviction une ligne éditoriale qui vise à mettre autant en lumière les réussites que les problématiques rencontrées par le milieu de la recherche scientifique.

Aujourd’hui, dans un souci de vérité et d’information, nous ne pouvons passer sous silence les diverses réalités de la révolution technologique en cours avec l’IA, qu’elles soient bonnes ou moins bonnes.

Ainsi, dès lundi, nous proposerons une couverture de l’actualité technologique et scientifique plus soutenue avec notre nouvelle équipe rédactionnelle, sous la houlette de la rédactrice en chef, Stéphanie Cabre, à qui je cède la place. Des articles de fond et des tribunes d’opinion que nous accompagnerons de reportages terrain en baladodiffusion et d’émissions débats en public pour aborder avec les spécialistes les enjeux de l’heure en IA.

Les partenaires éditoriaux majeurs dans l’écosystème de l’IA au Québec

Notre rédaction travaillera notemment en étroite collaboration avec différents partenaires éditoriaux majeurs du milieu de l’IA, que sont le MILA et le CDRIN, pour le volet recherche, Technologia, Synchronex et l’Université Laval, pour le volet formation, ainsi que Innovitech et le REAI, pour le volet entrepreneurial et industriel.

Cette dynamique éditoriale contribuera à sensibiliser et vulgariser les enjeux de recherche, à présenter et illustrer les formations disponibles, et à arrimer les besoins selon les différents secteurs d’activité touchés par la transformation numérique.

Il est à souligner que le Ministère de l’Economie et de l’Innovation contribue financièrement à cette nouvelles réorientation, compte-tenu de la mission d’intérêt général que nous poursuivons, tout en garantissant une totale indépendance éditoriale des contenus.

Bye, CScience! Vive CScience IA!

Si vous souhaitez réagir à cet éditorial, merci d’écrire à p.regnoux@galamedia.ca

Illustration : Les locaux du MILA et d’Element AI à Montréal / Photo : Kévin Deniau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *