UNE AIDE DE 100M$ POUR STIMULER LA FORMATION EN ENTREPRISE

Le gouvernement du Québec va débloquer 100 millions $ pour la formation des employés. C’est ce qu’a annoncé lundi après-midi François Legault, devançant de quelques heures son ministre du Travail, Jean Boulet. On fait le point avec Marie-Éve Hermkens, Présidente et fondatrice de Boomrank, le site internet de référence en matière de formation continue au Québec.

Baptisé le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME), cette initiative gouvernementale consacrera 100 millions $ pour financer la formation du personnel et la réorganisation du travail en ces temps de crise. Le but: être prêts pour la relance économique qui devrait suivre la fin des mesures de confinement.

« C’est une très bonne nouvelle pour nous! Nous on est prêt à ça. Nous avons tous les modes d’apprentissage sur Boomrank. Mais c’est vrai que ces derniers temps les classes virtuelles et le e-learning se sont développés. C’est une chance en or d’appuyer les entreprises du Québec dans cette transition-là et leur faire rencontrer les meilleurs experts du marché. » nous souligne la fondatrice de Boomrank.

Le gouvernement rembourserait la totalité du salaire des employés pendant leur formation. 

Le Premier ministre du Québec a en outre déclaré que «C’était le moment idéal étant donné que le travail dans beaucoup d’entreprises est arrêté. Je pense, entre autres, à toute la formation sur le numérique, sur le télétravail…» a-t-il poursuivi. 

« C’est bien que l’accent soit mis sur ça. Je pense que les entreprises devaient faire ce virage-là. C’est sur que ça va leur prendre de l’accompagnement. Je pense que la formation peut venir appuyer cette transformation numérique. C’est essentiel. Il y’a d’excellents experts sur le marché pour les accompagner et il faut trouver les bons, et c’est là que Boomrank se positionne.» ajoute Marie-Ève Hermkens.

Boomrank est un moteur de recherche qui facilite la rencontre entre l’offre et la demande en formation continue au Québec. 

Depuis le début de la crise sanitaire, la présidente de la plateforme a constaté que le volet formation en ligne avait effectivement pris de l’ampleur.  

« On en est à 40% d’augmentation au niveau de la formation en classe virtuelle et en ligne. Ceux qui tardaient à basculer sur les classes virtuelles ou en e-learning, ont dû le faire plus vite que prévu.»

Parmi les formations les plus demandées sur Boomrank ces derniers temps sont celles « qui tournent autour de ressources humaines, de la gestion de crise, des méthodes de travail, de la gestion de projets agiles, le coaching a également gagné en popularité parce que les gens ont aussi besoin d’accompagnement individuel ou de groupe… » 

Selon la présidente de Boomrank, les entreprises sont déjà en train de préparer l’après-COVID19, et elles pensent déjà aux formations en présentiel. 

« La formation en ligne, ça du bon, mais le contact humain va demeurer essentiel. » conclut-elle.

Un commentaire
Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *