RÉSEAUTER SANS 5 @ 7

RÉSEAUTER SANS 5 @ 7

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a mis en ligne un outil de réseautage, le Clic B2B. L’objectif: rassembler la communauté d’entrepreneurs de la métropole en période de confinement. 

Il s’agit du système de jumelage intelligent de l’entreprise PairConnex,  présidée par Guillaume Fortin, autrefois directeur du service aux membres à la CCMM.

L’outil est offert gratuitement pendant les prochains mois. On remplit un formulaire exhaustif, qui prend une dizaine de minutes à compléter. Il permet de déceler le niveau de compatibilité avec les autres utilisateurs sur la plateforme virtuelle. Quelques jours après le lancement de Clic B2B, on comptait déjà plus de 500 inscriptions. 

Selon Alain Boudreault, Vice-président, Stratégie et Innovation à la Chambre, la plateforme permet de faire évoluer le réseau au-delà des rapports établis avant la pandémie. “Comment faire évoluer le réseau? Avec une bonne masse critique de gens de la communauté d’affaires, pour s’entraider, mais aussi pour faire évoluer leurs affaires et prévoir la relance.”

On peut créer des groupes sur Clic B2B, organiser des appels, le tout dans un esprit de collaboration plutôt que de compétition. Ce n’est pas de dire comment on peut être aidé, mais comment on peut s’apporter quelque chose mutuellement,” avance Alain Boudreault. 

On récolte…

Marie-Ève Verreault a immédiatement saisi l’opportunité. L’entrepreneure en communications-marketing a déjà utilisé le système afin de créer des rencontres virtuelles avec d’autres professionnels.

“L’outil est super facile. Il n’y a pas de barrière en matière de niveau de l’abonnement,” explique-t-elle. “Tout le monde a les mêmes accès, les mêmes droits. En trois clics, j’ai créé un événement. Au moment de la tenue de l’événement, j’ai reçu un texto, cliqué dessus, ça m’a mené à la rencontre. C’est très simple, très intuitif, très accessible.”

Marie-Ève Verreault avertit les utilisateurs potentiels: “on sème ce que l’on récolte”. L’ancienne membre de la chambre a vu les niveaux de compatibilité en arrivant sur la plateforme, et elle a immédiatement tendu des perches, qui ont rapidement mené à une visioconférence. 

À la fin de cet appel, on s’est dit qu’on allait reprendre l’exercice, nos quatre cerveaux ensemble pour nos business. Il va en découler quelque chose de constructif, “ assure-t-elle.

La lumière

Alain Boudreault rappelle qu’il s’agit là d’une version Beta de l’outil, née de l’urgence de la pandémie. Il fallait le sortir rapidement. L’important c’est de l’apporter à la communauté.”

Depuis le début de la pandémie, Marie-Ève Verreault avait perdu tous ses contrats. Discuter avec des individus dans le même bateau, ça permet de générer des pistes de réflexion productives. 

“On est en mode solution. J’ai pas senti que les gens ont baissé les bras, ou qu’ils broyaient du noir.”, dit-elle. “J’ai trouvé qu’on était dans la créativité, dans l’inventivité. C’est très effervescent, ce qui se passe.”  

 

One Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *