1,2 M$ POUR OPTIMISER LA PRODUCTION DE VACCINS GRÂCE A L'IA

1,2 M$ POUR OPTIMISER LA PRODUCTION DE VACCINS GRÂCE A L'IA

Un projet collaboratif québécois faisant appel à l’intelligence artificielle et qui vise à accélérer la production manufacturière de vaccins a été annoncé par le CQDM, le Consortium de recherche biopharmaceutique et Medicago R&D. 

Financé à hauteur de 500 000 $ par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation via le CQDM et plus de 700 000 $ par Medicago, ce dispositif de recherche permettra à la firme de Québec d’accroître, sur une durée de 3 ans, la compétitivité de sa plateforme de production de vaccins.

« La crise sanitaire liée à la COVID-19 nous rappelle l’importance de produire des vaccins pour assurer la protection et la santé de la population. Plus que jamais, le gouvernement du Québec juge essentiel de soutenir ce projet de recherche, qui permettra à Medicago, un acteur important de l’industrie biopharmaceutique, d’augmenter sa productivité grâce à l’intelligence artificielle. Nous contribuons du même coup à renforcer la position du Québec comme l’un des centres manufacturiers de vaccins les plus importants au monde » a souligné Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation. 

La nécessité d’investir en innovation

Diane Gosselin, Présidente et Directrice Générale du CQDM se réjouit de cette collaboration: « L’innovation, c’est la clé de notre compétitivité tant nationale qu’internationale. Il faut investir dans l’innovation et c’est le rôle des gouvernements de le faire, ce n’est pas seulement le rôle des gouvernements, mais ils ont une place très importante à jouer. Il faut comprendre que c’est aussi un investissement de Medicago. Pour eux, c’était le bon moment pour investir dans l’innovation liée à la production. Ils ont beaucoup investi au début dans la découverte de nouveaux vaccins et le CQDM est très fier d’avoir contribué à cet effort-là il y a une dizaine d’années. Tous ces investissements sont souvent de très longue haleine. Mais cet outil a propulsé la croissance de l’entreprise et il leur est toujours utile aujourd’hui. Cette nouvelle initiative générera tout autant de retombées positives pour l’entreprise et pour le Québec, notamment en cette période si particulière. »

Le projet est piloté par l’équipe du professeur Jacques Corbeil, chercheur au département de médecine moléculaire du CHU de Québec-Université Laval qui travaille en étroite collaboration avec Medicago R&D. Le professeur Corbeil est reconnu internationalement pour son expertise pointue à l’interface de la médecine et des approches d’apprentissage automatique. Il est entre autres titulaire de la chaire de recherche du Canada en génomique médicale. 

« Il est important de souligner que ce projet est né d’un désir commun d’améliorer la production de vaccins afin de mieux protéger la santé des Canadiens et Canadiennes. Ce fort soutien est particulièrement à point pour mener notre combat contre les maladies émergentes auxquelles nous devons faire face de nos jours, comme la COVID-19 en ce moment », a mentionné le professeur Corbeil.

Le rôle de l’IA

La technologie de Medicago utilise des plantes non transgéniques comme des usines miniatures pour produire efficacement des vaccins et protéines thérapeutiques. Ce projet permettra à l’entreprise de bénéficier des dernières avancées en matière d’intelligence artificielle pour explorer un nouvel angle d’analyse de ses paramètres de production. Les résultats du projet devraient permettre une augmentation de la productivité de l’entreprise, et renforceront la capacité de Medicago R&D à répondre efficacement à une demande soudaine et importante, comme dans le cas de pandémie. 

Le 12 mars dernier, Medicago indiquait d’ailleurs avoir produit avec succès des particules pseudo-virales (PPV) du coronavirus en seulement 20 jours après avoir reçu le gène du virus, fabriquant ainsi un candidat-vaccin viable pour la COVID-19.

« Il est évident que l’intelligence artificielle jouera un rôle majeur dans l’entreprise de demain. En ce sens, et afin de renforcer notre position de leader de l’innovation biotechnologique au Canada, nous sommes enthousiastes de collaborer à ce projet de recherche en mettant à profit notre vaste expérience scientifique ainsi qu’une importante contribution financière », a déclaré le Dr Bruce Clark, président et chef de la direction de Medicago.

Pour l’équipe du Centre de recherche du CHU-Université Laval, il s’agit d’une nouvelle opportunité de démontrer que les approches d’intelligence artificielle telles que l’apprentissage automatique ou profond, lorsque combinées à des méthodes plus traditionnelles comme la génomique ou la métabolomique, permettent de faciliter l’interprétation de données complexes dans un champ d’application comme la production biopharmaceutique. 

À propos de Medicago

Medicago est une société biopharmaceutique canadienne dont la mission est d’améliorer la santé dans le monde grâce à ses technologies innovantes de production sur plantes et de répondre rapidement aux nouveaux problèmes mondiaux en matière de santé. Medicago s’engage à faire progresser les thérapies contre les maladies potentiellement mortelles dans le monde entier. Pour de plus amples renseignements, visitez www.medicago.com.

À propos du CQDM

Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique fondé en 2008 qui a pour mission de financer le développement de technologies novatrices destinées à accélérer la découverte et la mise au point de médicaments et de vaccins. Notre modèle d’affaires privilégie une approche collaborative où les grandes entreprises pharmaceutiques mondiales, les sociétés de biotechnologie canadiennes, ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada se partagent les coûts de la recherche. Ce levier financier permet au CQDM de réduire les risques liés à la recherche précoce dans le domaine biopharmaceutique. C’est ainsi que le CQDM comble les besoins en matière de financement de l’innovation dans les réseaux universitaires et privés, particulièrement aux stades précoces de la recherche. Le CQDM bénéficie des contributions du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) du Gouvernement du Québec, de grandes sociétés pharmaceutiques et du Gouvernement du Canada par le truchement du Programme des réseaux de centres d’excellence dirigés par l’entreprise [RCE-E]. Renseignements: https://cqdm.org/fr.

Crédit Photo : Medicago

 

One Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *