"UNE PINTE DE SCIENCE" TROQUE LES BARS POUR LES ÉCRANS

"UNE PINTE DE SCIENCE" TROQUE LES BARS POUR LES ÉCRANS

Pour l’édition 2020, le festival ​international de vulgarisation scientifique innove en présentant une version 100% en ligne​ ​du 11 au 13 mai. D’habitude le grand public est invité à rencontrer les chercheur-e-s dans les bars. Face à la crise actuelle, l’équipe d’une “Pinte de Science Canada” a opté pour cette solution.

Comment les mathématiques peuvent vous aider à trouver l’âme-soeur? Comment le coeur et le cerveau des enfants se développent avec l’âge? Quel est le chant mystérieux des poissons? Autant de questions sur lesquelles vont se pencher les chercheur-e-s qui participent à cette 5ème édition.

3 jours de rencontres virtuelles 

Pendant 3 jours, les scientifiques et le public sont invités à se rencontrer virtuellement depuis chez eux pour échanger sur les plus récentes découvertes sociales et scientifiques. 

« Notre but est de rendre la science accessible à tou-te-s, de façon interactive et amusante. Nous avons dû innover pour maintenir le festival cette année! Cela nous a permis d’inclure des scientifiques des quatre coins du pays et également des chercheur-e-s canadien-ne-s vivant à l’étranger », explique Alexandra Gellé, présidente d’ “Une Pinte de Science Canada” et doctorante à l’Université McGill.

Il y en a pour toute la famille!

Désormais en ligne, c’est toute la famille qui peut participer. Entre deux séances d’école à la maison, les jeunes du primaire et du secondaire pourront en apprendre davantage sur le monde qui les entoure de manière amusante et éducative. 

En soirée, ce sera au tour des parents de profiter d’une pinte de science (ou de bière)! Bonne nouvelle, cette année, la tenue de l’événement en ligne va permettre aux communautés éloignées de se joindre à l’événement tant à titre de participant-e-s que chercheur-e-s. 

Ainsi, Sebastian Jones habitant au Yukon nous parlera de la préservation des milieux humides du Yukon et le Dr. Brian Wagner de l’Île-du-Prince-Édouard explorera la présence des molécules fluorescentes dans notre quotidien. 

Il faudra choisir parmi 7 événements (dont 2 en français) par soirée mêlant environnement, neuroscience, astronomie, histoire, chimie, médecine ou encore les mathématiques. 

La programmation du festival, disponible en ligne, réserve quelques sommités dont la venue de Julie Bolduc-Duval, astronome et communicatrice scientifique, et de Robert Michaud, spécialistes des mammifères marins.

À noter dans le domaine de l’IA. Le mardi 12 mai à 13h (heure de l’Est, ArtashArushi, de jeunes blogueurs constructeurs de robots, qui ont obtenus de nombreux prix de la NASA et de la société astronomique du Canada montreront comment le COVID-19 apporte de nouvelles interactions “Humains-Robots” et “Robot-Robot”.

Comment participer?

Pour assister à une soirée, il suffit de rejoindre la plateforme en ligne, gratuitement, via ​le site internet de l’évènement ici.

Le festival est ouvert à tou-te-s et ne requiert aucune connaissance scientifique préalable. Vous pouvez poser vos questions, et peut-être même donner des idées aux chercheur-e-s. Chaque soir, deux courtes présentations sont données par deux chercheur-e-s, entrecoupées de quiz et de cadeaux à gagner. Bon festival! 

À propos d’ “Une Pinte de Science Canada”:

Une Pinte de Science Canada est un organisme sans but lucratif. Véritable phénomène international, le festival est né en 2013 au Royaume-Uni et se déroule aujourd’hui dans plus de 30 pays. En 2019, 397 villes à travers le monde ont organisé ces rendez-vous et rassemblé plus de 140 000 curieux-ses. 

Pour sa cinquième année au Canada, l’événement se déroulant en ligne, il sera accessible à tou-te-s et ce peu importe où vous vous trouvez dans le Canada ou même dans le monde.

Crédit Photo : Une Pinte de Science Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *