UNE IA RECRÉE LE JEU VIDÉO PAC-MAN

UNE IA RECRÉE LE JEU VIDÉO PAC-MAN

A l’occasion du 40e anniversaire de Pac-Man, une IA a reconstitué le jeu vidéo culte après avoir ingéré des dizaines de milliers de parties. Selon Nvidia, Il s’agit du premier réseau neuronal artificiel en son genre.

Un labyrinthe noir et bleu, des fantômes et une bouche jaune qui mange des points blancs, même si l’image est floue, on reconnait bien Pac-Man. Cette version du célèbre jeu vidéo a été entièrement reconstituée par GameGAN, une IA développée par le laboratoire de recherche de Nvidia. Et ce, en « écoutant » 50 000 parties du jeu. « C’est semblable à la manière dont un programmeur humain pourrait écouter plusieurs parties de Pac-Man sur YouTube, en inférer les règles générales du jeu et les reconstruire » explique Rev Lebaradian, vice-président des technologies de simulation de Nvidia.

Baptisé GameGAN, contraction de Game et de Generative adversarial networks, le programme repose sur deux réseaux antagonistes génératifs qui sont mis en concurrence. C’est-à-dire qu’il y a d’un côté une machine qui essaie de répliquer les données du jeu et de l’autre, une seconde qui compare ce travail avec le jeu originel. Si les résultats ne sont pas identiques, les données générées sont rejetées et le cycle reprend du début. Une architecture proche d’autres projets d’apprentissage automatique.

Un programme qui pourrait être utile pour les développeurs et les robots autonomes

La nouveauté est que GameGAN a imité un moteur de jeu, ce qui, selon Nvidia, est une première. Après avoir joué à 50 000 parties de Pac-Man, l’IA a recréé des éléments statiques tels que les formes de labyrinthe et les personnages. L’IA a également appris toutes les règles clés du jeu, notamment ce qui se passe lorsque Pac-Man avale une pastille de pouvoir ou se téléporte d’un côté de l’écran à l’autre.

Ce programme pourrait faciliter le travail des développeurs de jeux vidéo, selon Nvidia. Comme il sait reconnaître et isoler des éléments statiques, GameGAN pourrait créer des variations de niveaux ou de personnages. Il pourrait remplacer Pac-Man par votre emoji préféré et le transporter dans un labyrinthe végétal, par exemple.

GameGAN pourrait aussi être utile à d’autres domaines. Il pourrait servir à créer des simulateurs pour entraîner des robots autonomes. « On pourrait éventuellement avoir une IA qui apprend à imiter les règles de la conduite ou les lois de la physique en écoutant des vidéos et en observant des agents prendre des décisions dans cet environnement » commente Sanja Fidler, directeur du laboratoire de Nvidia à Toronto. En attendant, cet hommage à Pac-Man sera disponible dans le courant de l’année sur IA Playground de Nvidia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *