UNE APPLI POUR FACILITER LE RETOUR AU TRAVAIL

UNE APPLI POUR FACILITER LE RETOUR AU TRAVAIL

Ce mois-ci, Montréal retrouve un semblant d’activité économique, après la réouverture graduelle réalisée jusqu’ici sans anicroche dans l’ensemble du Québec. 

Le tout se fait selon des recommandations gouvernementales strictes concernant les mesures sanitaires sur les milieux de travail.

L’application Mobile-Punch a été fondée en 2016 et 90% de sa clientèle se retrouve dans le domaine de la construction au Québec.

Le “punch” traditionnel déterminant l’arrivée et le départ de l’employé se fait maintenant virtuellement pour les entrepreneurs abonnés à l’application.  

“On travaille beaucoup avec des paysagistes, des compagnies de ménage, des installateurs de piscine, tout le monde qui est sur le terrain, en fait,” explique Jérôme Guay, Président-fondateur de l’entreprise, qui compte désormais près de 950 clients. “On est aussi présent dans certaines garderies et résidences pour personnes âgées.

Se joindre à l’effort de guerre 

L’entreprise aide aujourd’hui la CNESST à récolter des données en temps réel sur l’état de santé de dizaine de milliers de travailleurs déployés partout sur le territoire.

L’application a été bonifiée depuis l’apparition de la Covid afin de fournir le court questionnaire de santé obligatoire à remplir chaque matin lorsqu’on s’enregistre au travail.

Je voyais mal un employé arriver sur un gros chantier avec un papier, à signer le papier, peut-être passer le crayon” explique Jérome Guay. “L’entrée aux chantiers je trouvais ça pénible. Autant pour les petits chantiers que les gros…” 

Se déplacer sans être suivi

En plus du suivi de santé qui permettrait de réagir plus rapidement à une absence soudaine causée par la COVID-19, l’outil offre également l’option d’enregistrer différents quarts de travail dans une même journée.

Si jamais un contractant doit quitter un lieu de travail pour en intégrer un autre, le même processus de “punch” est initié, envoyant la géolocalisation à l’employeur. L’entreprise assure que l’outil de géolocalisation n’est activé que lors des “punch” virtuels du travailleur.

“Si le travailleur va au McDonald chercher un café, on le saura pas”, assure le président de Mobile-Punch. 

Optimiser le déploiement de ressources

En plus de limiter la multiplication des dossiers papiers encombrants, l’application calcule également les heures de travail à la minute près, générant une plus grande précision à la rémunération.

La plateforme virtuelle permet autant à l’employeur qu’à l’employé d’ajouter des commentaires et des photos répertoriées de l’évolution du projet, afin d’éviter les mauvaises surprises et de comptabiliser plus efficacement les inévitables imprévus sur différents chantiers. 

L’enregistrement en temps réel du personnel sur le chantier, jumelé aux notifications de progrès dans les projets ponctuels, peut être utilisé afin d’optimiser le déploiement des ressources sur différents quarts de travail.

Mais le déploiement actuel de la plateforme souhaite surtout maintenir un aperçu réaliste de l’état de santé des travailleurs du Québec, qui retournent au bureau munis d’appréhensions personnelles et de directives officielles.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *