ERICA, LE PREMIER ROBOT À JOUER DANS UN FILM

ERICA, LE PREMIER ROBOT À JOUER DANS UN FILM

Erica est une robote qui a été choisie pour être la star d’un film de science-fiction appelé « b », ce sera le premier film qui mettra en scène la première actrice d’intelligence artificielle.

Longue chevelure, visage parfait de geisha moderne et voix étrangement douce, ceci est la description de l’actrice jouant le premier rôle d’un nouveau film hollywoodien de science-fiction. Sauf qu’Erica est une gynoïde, une robote humanoïde. Créée par un binôme de roboticiens japonais, la « jeune actrice » a déjà une carrière qui pourrait être enviée par de nombreuses aspirantes starlettes. En effet, initialement créée pour remplacer des réceptionnistes, elle est finalement devenue mannequin puis présentatrice télé et maintenant actrice.

Baptisé simplement « b », ce film d’un budget de 70 millions de dollars relate les aventures d’un scientifique qui a découvert les dangers d’un code conçu pour améliorer l’ADN humain. Il aide Erica, la gynoïde dotée d’une IA qu’il a lui même créée, à s’échapper. Ce ne sera pas un rôle de composition pour la robote car elle incarnera son propre personnage.

L’histoire a été écrite par Eric Pham, Tarek Zohdy et Sam Khoze. Si la production n’a pas encore annoncé le nom des réalisateurs, elle assure que plusieurs scènes du film ont été tournées en 2019 au Japon.

Si cela ajoute du réalisme au film, car les humanoïdes ont toujours été interprétés par des êtres humains devant gommer leur humanité, cette nouvelle peut faire froid dans le dos. Est-ce que les robots remplaceront aussi les actrices ? Comment une machine peut interpréter toute la complexité de l’âme humaine ?

Les robotes vont-elles remplacer les actrices ?

Les créateurs d’Erica, le célèbre roboticien Hiroshi Ishiguro et son collaborateur Kohei Ogawa, lui auraient appris à jouer les grandes lignes de la comédie. « Dans certaines méthodes d’acting, les acteurs utilisent leurs propres expériences de vie pour le rôle. Mais Erica n’a pas d’expérience de vie. Nous devions simuler ses mouvements et ses émotions au fur et à mesure des sessions, en contrôlant la vitesse de ses mouvements, en parlant de ses sentiments et en la coachant sur le développement de son personnage et son langage corporel. » explique Sam Khoze, l’un des scénaristes du film, dans The Hollywood Reporter.

Pour apprendre à Erica son rôle, il a fallu réaliser beaucoup de cessions d’entraînements afin qu’elle puisse reproduire l’expression des émotions au travers du langage corporel. Il y a encore deux ans, Erica ne savait pas faire de mouvements et ses expressions corporelles étaient plus que rudimentaires. Et pour le moment, l’IA est loin d’être au point. Aujourd’hui encore, malgré ses progrès, le robot ne pourra pas tout jouer et la production cherche toujours une véritable actrice pour remplacer Erica sur certaines scènes.

Très fier de sa création, Hiroshi Ishiguro s’est donné pour mission de doter à terme le robot Erica d’une « conscience indépendante ».

Regardez le reportage du journal anglais The Guardian sur Erica :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *