APPLI DE TRAÇAGE: QUÉBEC CONSULTE LA POPULATION

APPLI DE TRAÇAGE: QUÉBEC CONSULTE LA POPULATION

Le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, a annoncé ce mercredi le lancement d’une consultation numérique publique pour avoir l’avis de la population concernant l’utilisation d’une application de traçage des contacts pour lutter contre la COVID-19.

Avec la possibilité d’une deuxième vague, le gouvernement provincial amorce sa réflexion sur de nouvelles mesures. Cette consultation permettra donc de vérifier l’intérêt des Québécois quant au déploiement d’une telle application. Elle offrira également une plateforme pour la population pour qu’elle exprime ses craintes et préoccupations.

Disponible dès maintenant jusqu’au 2 août prochain, cette consultation en ligne compte une dizaine de questions. Elle offre également des compléments d’information pour les participants concernant l’application.

UNE APPLICATION SÉCURITAIRE

D’ores et déjà, le ministre a tenu à rassurer la population quant à la sûreté de l’application, téléchargée sur une base volontaire. « Ce que nous souhaitons, c’est préserver la vie privée des Québécois, protéger leurs renseignements personnels, tout en déployant une application qui pourrait s’avérer utile à la protection de notre population et à la lutte contre la pandémie, » explique-t-il.

Ainsi, le gouvernement s’engage à exclure toute forme de géolocalisation GPS, d’utilisation de paramètres biométriques et de stockage de renseignements personnels. L’application ferait donc usage de la technologie Bluetooth afin d’aviser l’utilisateur qui a été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19, tout en conservant l’anonymat des deux partis.

UNE PARTICIPATION PRIMORDIALE

À la suite de cette consultation publique, la compilation et l’analyse des données obtenues nécessiteront près d’une semaine. Pour le gouvernement, il est essentiel de sentir un intérêt considérable de la part des Québécois avant d’aller plus loin dans ce projet.

Pour permettre un déploiement rapide de cet outil, le gouvernement utiliserait une application déjà existante. Le ministre prévoit toutefois 4 à 6 semaines afin de l’adapter aux commentaires reçus au cours de la consultation. Afin d’assurer sa sécurité, le Centre gouvernemental de cyberdéfense effectuera également des tests sur le produit final.

Voyez la Conférence de presse d’Éric Caire, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale :

Annonce concernant une consultation publique sur utilisation d’une application mobile de notification d’exposition à la COVID-19

Aujourd’hui, nous invitons les Québécois à s'exprimer quant à l’utilisation d’une application mobile de notification d’exposition au coronavirus.Jusqu’au 2 août prochain, je vous invite à participer en grand nombre à notre consultation publique sur le site :👉 https://consultation.quebec.caIl est important pour notre gouvernement de donner la parole aux Québécois et de leur permettre de s’exprimer, de partager leur volonté d’avoir accès à ce type d’outil ou encore de faire part de leurs préoccupations.🎥Suivez notre point de presse pour les détails 👇

Posted by François Legault on Wednesday, July 8, 2020

 

2 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *