"ALERTE COVID" DISPONIBLE EN ONTARIO

"ALERTE COVID" DISPONIBLE EN ONTARIO

Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi passé le lancement officiel de l’application « Alerte COVID », permettant de notifier les usagers ayant été en contact avec une personne atteinte du coronavirus. Pour l’instant, les Ontariens sont les seuls à pouvoir l’utiliser.

Cette annonce survient un peu plus d’une semaine après que le Service numérique canadien (SNC) ait lancé un appel à l’ensemble de la population canadienne afin de tester l’application.

Le téléchargement est offert gratuitement partout au pays, à partir dApple ou de Google. Actuellement, seuls les Ontariens pourront recevoir les clés à usages uniques. Les autorités sanitaires remettront ce code à un abonné s’il est déclaré positif à la maladie.

Pour l’instant, les Québécois ne reçoivent pas de clés à usage unique.
NOTIFICATIONS D’EXPOSITION

L’utilisateur peut alors enregistrer la clé à usage unique dans son application. À ce moment, tous les abonnés ayant été en contact à moins de 2 mètres de cette personne et pendant plus de 15 minutes au cours des 14 derniers jours recevront une notification. Ils devront ensuite communiquer avec les autorités sanitaires locales afin de connaître la marche à suivre.

Rappelons que par souci de confidentialité, « Alerte COVID » n’utilise aucun service de géolocalisation. Elle fait plutôt appel à la technologie Bluetooth.

L’anonymat des usages représentait également une priorité lors de la mise au point de l’application. Les développeurs ont alors consulté les commissariats à la vie privée du Canada et de l’Ontario.

LE QUÉBEC EN RÉFLEXION

Le gouvernement du Canada travaille actuellement avec les autres provinces afin d’assurer le déploiement de l’application dans les semaines à venir. Les Québécois devront toutefois attendre les conclusions de la consultation numérique publique, qui a pris fin vendredi dernier.  

Le gouvernement provincial peut ainsi prendre le pouls de la population quant au lancement d’une telle technologie. Les commentaires recueillis permettraient également d’adapter une éventuelle application selon les craintes et les préoccupations des Québécois.

Pour Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, il est essentiel de sentir un intérêt considérable de la part de la population avant d’aller plus loin dans ce projet. En effet, un taux de participation élevé est essentiel afin d’assurer l’efficacité de l’application « Alerte COVID ».  

 

 

 

 

One Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *