Le CDRIN recrute deux experts en intelligence numérique

Le Centre de développement et de recherche en intelligence numérique de Matane (CDRIN), vient d’embaucher deux spécialistes amenés à jouer un rôle majeur dans les nouvelles ambitions de l’établissement, Deepti Joshi et Rafik Gouiaa.

Ces deux nouvelles recrues sont entrées en fonction durant l’été. Deepti Joshi et Rafik Gouiaa occuperont respectivement les postes de directrice scientifique et chercheur-développeur en intelligence artificielle au sein de ce centre collégial de transfert de technologie (CCTT) affilié au Cégep de Matane. 

Deepti Joshi, directrice scientifique et Rafik Gouiaa, chercheur-développeur en IA / Crédit: CDRIN

Nouvelle étape de croissance

Désireux d’accompagner les PME dans leur transition technologique, le CDRIN, en collaboration avec différents partenaires comme l’Escouade numérique, composée d’une grappe de CCTT aux expertises complémentaires, profitera du savoir-faire de ces deux nouvelles recrues pour renforcer son positionnement.

« Avec l’arrivée de ces deux experts, nous sommes maintenant en bonne position pour passer à notre nouvelle étape de croissance en phase avec la vision stratégique du centre. Nous entrons officiellement dans l’intelligence numérique ! » s’est réjouie Isabelle Cayer, directrice générale du CDRIN. 

« L’arrivée de ces deux recrues de premier choix nous permettra d’augmenter substantiellement notre savoir-faire dans le domaine de l’intelligence artificielle et des sciences en général. Ce duo sera incontournable dans la poursuite de notre mission de valorisation des nouvelles technologies, pour accompagner les transformations sociétales à venir », a-t-elle poursuivi.

Un pôle d’excellence d’ici 2022

Comme annoncé à l’automne dernier, la vision du CDRIN est en effet de devenir, d’ici à 2022, un pôle d’excellence en intégration des données du multimédia et démocratisation de l’intelligence artificielle. En plus de son expertise au niveau des industries créatives et culturelles, en lien avec le cinéma, les jeux vidéo, l’animation et les effets visuels, le CDRIN a participé, au cours de ces dernières années, à la conceptualisation de nouvelles méthodes dans les coupes forestières, au repérage d’anomalies sur les pales d’éoliennes grâce à des drones ou encore à la valorisation de mégadonnées d’envergure collectées sur notre environnement maritime.  

Des acteurs centraux pour le développement du Centre

Entré en fonction le 1er juillet 2020, au poste de chercheur-développeur en intelligence artificielle, Rafik Gouiaa est titulaire d’un doctorat en vision par ordinateur et apprentissage machine de l’Université de Montréal ainsi que détenteur d’une maîtrise en systèmes intelligents et communicants de l’École nationale d’ingénieurs de Sousse, en Tunisie. 

Ayant participé à des projets de recherche appliquée dans les domaines de la vision artificielle, de la reconnaissance de mouvement et de la reconstruction 3D, M. Gouiaa aura le mandat, au sein du CDRIN, de participer à des projets de collaboration avec d’autres centres de recherche, d’agir à titre d’expert-conseil dans le domaine de l’intelligence artificielle, d’accompagner des PME et diverses organisations dans leur capacité d’innover grâce à ces nouvelles technologies ainsi que de participer au développement d’activités de valorisation et de transfert des connaissances, en particulier au bénéfice de la communauté collégiale du Cégep de Matane.

Deepti Joshi, entrée en fonction le 3 août 2020 au poste de directrice scientifique, est détentrice de plusieurs expériences dans les domaines du jeu vidéo, de l’environnement, du marketing et de la santé. Titulaire d’un doctorat en hydroclimatologie statistique, obtenu à l’Institut national de recherche scientifique, et de maîtrises en hydrologie de l’Institut indien de technologie et en mathématiques de l’Université de New Delhi, en Inde, elle sera chargée, au sein du CDRIN, d’établir des partenariats avec des CCTT, des universités et des entreprises, de proposer une vision de recherche en intelligence numérique, de veiller à l’actualisation des infrastructures de recherche numérique, de développer des expertises du CDRIN dans ses domaines d’application ou encore de participer au déploiement de projets structurants comme la Mer numérique, le Carrefour des arts numériques et d’autres projets dans les domaines de la santé et des technologies éducatives.   

À propos du CDRIN

Situé à Matane, le CDRIN, qui a débuté ses activités en 2010, est reconnu par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada comme un Centre d’accès à la technologie canadien depuis 2013, affilié au Cégep de Matane. Dans le cadre de cette affiliation, il est aussi reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’enseignement supérieur, depuis 2014, comme un Centre collégial de transfert technologique.

Le CDRIN offre des services de recherche et développement, d’aide technique, de formations spécialisées aux entreprises et d’accompagnement à l’innovation. Il se positionne dans la valorisation des technologies de l’intelligence numérique au bénéfice des industries créatives et culturelles ainsi que des domaines de l’éducation et de la santé. Il entend valoriser ces technologies et ce savoir vers des secteurs clés pour le développement économique du Québec en collaboration avec des partenaires scientifiques, industriels, culturels et artistiques.

 

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *