PRIX RELÈVE ÉTOILE DES FONDS DE RECHERCHE DU QUÉBEC

PRIX RELÈVE ÉTOILE DES FONDS DE RECHERCHE DU QUÉBEC

Monsieur Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec, dévoile le nom des trois récipiendaires de septembre du concours Relève étoile des Fonds de recherche du Québec (FRQ).

Le concours Relève étoile 

Les prix Relève étoile (le nouveau nom des prix Étudiants-chercheurs étoiles) sont attribués aux étudiants-chercheurs et étudiantes-chercheuses en formation par chacun des trois Fonds de recherche du Québec. Une fois par mois, chaque Fonds remet un prix de 1 000 $ à un étudiant-chercheur ou une étudiante-chercheuse.

L’objectif de ce concours est de reconnaître l’excellence de la recherche réalisée par les étudiantes et étudiants de niveau universitaire (maîtrise et doctorat), les stagiaires postdoctoraux, ainsi que les membres d’un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds de recherche du Québec. Les prix Relève étoile aident à la promotion des carrières en recherche au Québec et au développement des liens entre les Fonds de recherche du Québec et la communauté des étudiants-chercheurs du Québec.

Afin de rendre hommage à d’éminents membres de la communauté scientifique québécoise pour leur remarquable carrière en recherche et pour leur contribution hors du commun à l’édification de l’écosystème de recherche du Québec, le prix décerné par le Fonds Nature et technologies porte le nom de Louis Berlinguet, celui du Fonds Santé porte le nom de Jacques Genest, et celui du Fonds Société et culture porte le nom de Paul Gérin-Lajoie.

Les lauréats de septembre 

Pour le prix Relève étoile Louis-Berlinguet, la récipiendaire est Laura Hernandez, étudiante au doctorat en génie chimique, Université McGill. Son article primé, Plastic Teabags Release Billions of Microparticles and Nanoparticles into Tea est paru dans “ Environmental Science & Technology”. 

 

 

 

 

Pour le prix Relève étoile Jacques-Genest, il s’agit de Ju Jing Tan, étudiant au doctorat en sciences biomédicales, Centre de recherche du CHUM, Université de Montréal. Son article primé est intitulé Type 2 secretory cells are primary source of ATP release in mechanically stretched lung alveolar cells. Il est paru dans “American Journal of Physiology”.

 

 

Pour le prix Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie, la récipiendaire est Kathleen Kennedy-Turner, étudiante au doctorat en psychologie à l’Université Concordia. Son article primé, Prevention of Criminal Offending: The Intervening and Protective Effects of Education for Aggressive Youth est paru dans “ The British Journal of Criminology”. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *