Montréal, très prisée des start-ups françaises

Ce matin, 13 start-ups françaises du Creative Lab North America, premier programme destiné aux entreprises françaises de la tech dans les secteurs de la culture, du divertissement, de la création et des loisirs, ont participé au « Pitch Marathon Le Creative Lab North America ». 

Animée par Business France, les Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et les Services Culturels du Consulat Général de France à Québec, cette sixième édition du programme d’accélération des Industries Culturelles et Créatives en Amérique du Nord réunit ses nouveaux lauréats, en ligne, pour une quinzaine de jours.

La sélection 2020 est composée de start-ups de la musique, du jeu vidéo, du divertissement et de solutions pour le monde de l’art et des musées.

Le Québec, très prisé des jeunes start-ups

L’Amérique du Nord est l’un des leaders des industries créatives et culturelles, avec une part de marché mondiale de près de 30%.

Lors de sa création il y a six ans, le Créative Lab North America s’était fixé pour but de soutenir les jeunes créateurs et innovateurs français dans leurs projets de développement aux Etats-Unis et au Canada. En les aidant à développer des connections avec des acteurs américains et canadiens présents sur l’ensemble du territoire, ce programme leur permet de renforcer leur compréhension approfondie de cet écosystème.

Mais c’est surtout au Québec que les jeunes entreprises font leurs armes. « On voit beaucoup de start-ups qui veulent s’installer ici. Le Québec attire pour toutes les solutions (subventions, crédits etc.) qui sont proposées aux entreprises. Notre objectif est de faciliter les partenariats, de mettre le pied à l’étrier aux jeunes pousses », précise Sandrine Perreault, Directrice Générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Canada (CCIFC), partenaire de l’évènement de ce matin. 

« L’accueil est parfois plus simple au Québec pour les entreprises françaises qu’ailleurs en Amérique du Nord, aux États-Unis par exemple. Les Québécois sont plus curieux. C’est un bon moyen de mieux comprendre le marché nord-américain. L’aspect culturel nord-américain est souvent sous-estimé, le Québec, Montréal notamment, simplifie les choses », ajoute Jean-François Goumy, Directeur Général Amérique du Nord chez Business France.

Le programme cette année :  plusieurs sessions de demi-journées pendant lesquelles les participants sont formés par des coaches américains et canadiens, et conseillés par des experts pour développer leur activité tant au niveau marketing, business que juridique.

Par ailleurs, un programme sur-mesure de rendez-vous d’affaires avec des professionnels américains sera organisé pour les entreprises qui le souhaitent, permettant ainsi de créer de premières connexions pour de futurs développements en Amérique du Nord.

Montréal, un des leaders mondiaux en IA

Organisé à New York et Montréal cette année, les organisateurs n’ont pas choisi ces deux villes par hasard.

« On a choisi Montréal car la recherche en IA y est très développée, la ville se place en leader mondial dans ce domaine. En France, on a aussi un vrai savoir-faire, mais c’est plus diffus sur le territoire », conclut Jean-François Goumy.

Le Créative Lab North America compte à ce jour près de 50 lauréats pour qui cet évènement a généré environ 60% de courants d’affaires dans les 18-24 mois, une réussite majeure pour ces jeunes entreprises.

 

Les 13 lauréats de l’édition 2020 présentent leurs projets lors du « Pitch Marathon Le Creative Lab North America » ce matin. 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *