GOOGLE RÉINVESTIT 4M$ DANS SON PARTENARIAT AVEC MILA

GOOGLE RÉINVESTIT 4M$ DANS SON PARTENARIAT AVEC MILA

La branche canadienne de Google renouvèle son engagement de financement à Mila – Institut québécois d’intelligence artificielle avec quatre millions de dollars sur trois ans.

En 2016, Google avait déjà investi 4,5 millions de dollars, ce qui a permis à Mila de se développer et augmenter son effectif de 25 à 519 chercheurs.

Ce financement devrait permettre de continuer les recherches de l’institut sur les différentes applications de l’IA. “L’investissement de Google permettra de faire des recherches pour repousser les limites de l’intelligence artificielle” selon Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila.

Pour lui, cette année a marqué un moment décisif pour la communauté de l’IA avec des enjeux sans précédent créés par la pandémie.

L’IA DAND LA LUTTE CONTRE LA COVID-19

La pandémie est en train de changer de nombreuses industries, des soins de santé aux commerces de détail, qui doivent s’adapter pour réussir dans cette nouvelle réalité. Force est de constater que l’IA est devenu un outil utile permettant d’apporter des solutions.

Le contexte actuel a exigé une intervention rapide du domaine de la recherche et une collaboration interdisciplinaire des chercheurs.

Mila travaille sur un algorithme, LambdaZéro, qui aidera les scientifiques à trouver les molécules les plus efficaces pour fabriquer de nouveaux médicaments. Cela devrait permettre de prédire les combinaisons qui auront le plus de chances de fonctionner.

Dès janvier, cet algorithme devrait entamer des tests pour identifier un nouveau médicament capable de combattre la COVID.

INVESTISSEMENT POUR LE FUTUR

La métropole de Montréal est dans la course pour conserver sa place dans la tête de l’écosystème mondiale de l’IA et ce grâce à plusieurs investissements du secteur privé, mais aussi au soutien financier des gouvernements provincial et fédéral.

Ces investissements permettent de créer un environnement favorable au développement de l’IA et encourager la relève. En effet, l’objectif pour rester compétitif dans le secteur est d’attirer les étudiants et les chercheurs tout en réussissant à les garder.

Le secteur novateur de l’IA aide à mettre au point une diversité d’applications intelligentes qui peuvent apporter de nombres atouts, par exemple dans le domaine de la santé une réduction des couts, outils de gestion pour les horaires des patients, employés et salles d’opération entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *