Un catalyseur pour l’intelligence artificielle en santé

 Imagia, entreprise québécoise, cherche avec l’aide de l’intelligence artificielle (IA) à prédire l’efficacité des traitements médicaux pour chaque patient et ainsi à les rendre plus efficaces. 

Cette médecine sur mesure aussi appelée “médecine personnalisée” nécessite une grande quantité de données et l’utilisation de l’IA pour valider des hypothèses cliniques spécifiques à une population.

LA PLATEFORME EVIDENS POUR FACILITER L’UTILISATION DE L’IA

Alexandre Le Bouthillier, cofondateur d’Imagia indique que « pour faire de la médecine personnalisée il est nécessaire d’avoir des données de différentes sources. »

Ces données médicales sont particulièrement difficiles à rassembler, premièrement par la complexité et la diversité des données (imageries, notes de médecin, dossiers médicaux…) mais aussi par la confidentialité de celles-ci.

Imagia, par le biais de sa plateforme EVIDENS, propose une solution à ces deux problèmes. Elle permet grâce à l’IA d’automatiser la recherche et l’agrégation des données cliniques. Ces données vont également être automatiquement taguées afin d’être facilement catégorisées pour des futurs entrainements d’algorithmes d’IA.

Une fois la base de données créée, les médecins vont pouvoir venir tester leurs hypothèses cliniques sur les données de leur centre hospitalier mais aussi avec les données de tous les autres centres utilisant la plateforme EVIDENS.

Pour s’assurer de la sécurité et de l’anonymat lors de l’utilisation de ces données, l’outil utilise l’apprentissage fédéré. L’apprentissage fédéré consiste à entrainer un algorithme localement avec les données de chaque hôpital. Ainsi les données cliniques restent dans l’établissement et seul l’apprentissage effectué sur ces données est transmis à un serveur central. On ne va sortir de l’hôpital que la connaissance contenue dans les données cliniques. Le serveur central va pouvoir utiliser l’apprentissage effectué dans chaque hôpital pour construire un algorithme. Celui-ci sera ainsi plus efficace que s’il n’avait été entrainé qu’avec les données d’un seul hôpital et presqu’aussi performant que s’il avait été construit en exportant les données de tous les hôpitaux.

Le traitement de ces données par l’IA va permettre de trouver les biomarqueurs numériques d’une maladie pour une population donnée afin de permettre le déclenchement des traitements personnalisés appropriés.

« La plateforme est un outil qui se concentre sur la prédiction et non de la détection, elle permet d’apporter une information supplémentaire et non pas de remplacer un radiologue. » –  Alexandre Le Bouthillier

 

UN SUCCÈS QUÉBÉCOIS DANS UN CONTEXTE CANADIEN

La plateforme EVIDENS est née au Québec. Elle est un élément clef dans la plateforme pan canadienne DHDP.ca qui regroupe aujourd’hui 97 partenaires au Canada, comprenant des hôpitaux, des instituts de recherche des entreprises pharmaceutiques, et des partenaires industriels. Elle devrait se développer à l’international, aux USA et en Europe dans les prochains mois. L’apprentissage fédéré qui permet aux hôpitaux de garder leurs données cliniques sur place rend ce développement international plus simple.

Le projet ne s’arrête pas là et cherche également à rendre autonomes les cliniciens sur l’utilisation des données par l’IA. En effet, Imagia a développé une solution intitulée SELF pour créer automatiquement des architectures d’IA. Cette solution va s’appuyer uniquement sur les données pour optimiser l’architecture de l’algorithme. Ainsi les cliniciens ne sont plus tributaires d’une expertise en IA pour tester leurs hypothèses cliniques sur des données à grande échelle.

DÉVELOPPER UNE SOLUTION DE A À Z

Au-delà d’ EVIDENS, Imagia cherche également à accompagner des solutions d’autres IA en santé. Alexandre Le Bouthillier précise l’objectif de cette entreprise innovante : « Nous avons créé un écosystème pour faire tomber des barrières, non pas en les contournant mais par le biais de la technologie, par le dialogue humain-machine. » Pour créer cet écosystème, Imagia a réussi à rassembler et à faire collaborer des centres hospitaliers, des centres de recherches des compagnies pharmaceutiques et des partenaires industriels. Afin d’accompagner les percées cliniques, de l’idée du chercheur ou du médecin jusqu’à la commercialisation. Une de ces solutions d’IA appliquée dans le dépistage du cancer du côlon. Elle est développée en partenariat avec Olympus, leader sur le marché de l’endoscopie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *