Subvention de 22 M$ : le Centre de recherche informatique de Montréal souffle ses 35 chandelles

Le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) célèbre 35 ans de recherche appliquée dans les technologies de l’information et l’intelligence artificielle (IA). À cette occasion, l’organisme à but non lucratif a reçu un cadeau de Québec : une enveloppe de 22 M$ afin de poursuivre ses activités.

C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Économie et de l’Innovation, jeudi 20 mai, lorsqu’il a confirmé une subvention de 20 M$ afin de soutenir ses activités de recherche et son fonctionnement au cours des cinq prochaines années.

De plus, le gouvernement provincial a accordé plus de 2 M$ au CRIM dans le cadre de son Programme de soutien aux organismes de recherche et d’innovation, et ce dans le but de soutenir son projet Infrastructure de calcul et de stockage pour les activités de recherche et développement.

Avec cette dernière somme, l’organisme acquerra des équipements informatiques pour répondre à son programme scientifique.

« Le CRIM est reconnu au sein de l’écosystème montréalais et québécois d’innovation pour la valeur ajoutée et les retombées socioéconomiques de ses activités. Le soutien financier du gouvernement du Québec permettra de consolider ses effectifs et de maintenir son expertise, hautement qualifiée et recherchée » – Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

Fondé en 1985, le CRIM a été imaginé par un groupe d’entreprises et d’universités qui souhaitaient faire le pont entre les mondes académiques et sectoriels.

L’organisation se veut « neutre, indépendante, agile et efficace », afin de rapprocher « les producteurs et les utilisateurs de TI afin d’accélérer le transfert des nouvelles technologies vers le marché ».

Dans son plan stratégique 2017-2022, l’organisme a présenté un bilan de ses opérations pour la période allant de 2013 à 2017. Durant ces quatre années, le CRIM a réalisé 337 projets de recherche et développement, publié 179 textes scientifiques, supervisé 82 étudiants et stagiaires et organisé 58 événements de maillage.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *