Mila : Une start-up veut introduire l’IA sur les chantiers de construction

L’intelligence artificielle (IA) a pénétré presque tous les secteurs, sauf peut-être celui de la construction. C’est ce que veut changer l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) grâce à un partenariat avec une jeune entreprise qui promet de décupler l’efficacité dans cette industrie.

Orbiseed fait appel à l’IA pour que les ingénieurs en construction et en assurance des biens commerciaux et propriétaires puissent « automatiser 80 % de leurs flux de travail manuel pour améliorer la rentabilité et atténuer les risques ».

La solution technologique brevetée d’Orbiseed se base sur le traitement du langage naturel et sur l’apprentissage automatique et s’intègre à tout système de gestion des données interne ou tiers pour analyser, hiérarchiser et résumer les données, explique-t-on dans un communiqué diffusé à la suite de l’annonce du partenariat.

« En tant que domaine traditionnel, le secteur de la construction accuse un retard en termes de transformation numérique de ses activités » – Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila

Pour le Mila, cette collaboration assurera de faire entrer l’industrie de la construction dans l’ère des algorithmes.

« L’IA a le potentiel d’accélérer la modernisation de cette industrie et nous sommes ravis de collaborer avec Orbiseed vers cet objectif », a souligné Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila.

Avec la technologie de l’entreprise, les ingénieurs sont mieux équipés pour identifier les écarts tout en éliminant les procédures manuelles sujettes aux erreurs, libérant ainsi leur temps pour se concentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée.

« [ … ] [C]e partenariat nous aidera à dynamiser nos services offerts aux clients en maximisant les opportunités de R-D avec nos capacités d’apprentissage automatique. L’expertise de calibre mondial de Mila dans ce domaine sera un atout, en plus d’avoir la possibilité de collaborer avec un groupe de professionnels en IA des plus talentueux », a indiqué pour sa part Jack Liu, chef de la direction et cofondateur d’Orbiseed.

Basé à Montréal, le Mila est un institut de recherche en IA qui rassemble environ 700 chercheurs spécialisés dans le domaine de l’apprentissage profond.

Fondée en 2019, Orbiseed est une startup d’IA basée à Toronto, qui utilise un écosystème de données alimenté par l’IA pour réinventer la façon dont les systèmes de construction et de gestion immobilière se parlent entre eux. 

La start-up a obtenu plus de 2,9 millions de dollars de ventes et d’investissements à ce jour.

Crédit photo: Pexels/Anamul Rezwan

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *