Un centre de données de 867 M$ pour faire du Québec un leader en puissance de calcul

Un nouveau centre de données d’envergure verra le jour à Lévis. Projet d’une valeur totale de 867 M$ sur sept ans, sa première phase devrait être complétée en 2022.

C’est le Fonds QScale S.E.C qui est derrière l’initiative. Celui-ci compte ainsi créer plus de 200 emplois au sein de cette infrastructure « moderne et sophistiquée » qui sera édifiée dans le secteur de Saint-Nicolas.

À terme, le centre devrait permettre un traitement de données à haute densité, c’est-à-dire le calcul d’équations complexes au profit de divers secteurs scientifiques, telles que la médecine et l’intelligence artificielle.

C’est la demande grandissante pour d’importantes puissances de calcul partout dans le monde qui fera le succès de cette aventure, selon ses créateurs.

Première phase: 195 M$

Au moment de l’annonce, le gouvernement du Québec a confirmé l’attribution d’un prêt de 60 M$ de même qu’une prise de participation de 30 M$ dans le capital-actions de l’entreprise.

De plus, Desjardins Capital injectera une somme de 60 M$ dans le projet. Le reste des capitaux, à la hauteur de 45 M$, proviendra d’investisseurs privés, tous québécois, souligne-t-on dans un communiqué.

La première phase bénéficiera donc d’un financement total de 195 M$.

« En s’appuyant sur l’économie circulaire, QScale vient changer la donne dans l’offre internationale des centres de traitement informatique à haute densité », affirme Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Enfin, Hydro-Québec a conclu une entente avec QScale pour l’utilisation de 140 mégawatts pour alimenter le centre de données.

Autonomie alimentaire

Justement, une partie de l’électricité consommée sera redirigée dans un effort d’autonomie alimentaire.

Effectivement, cette énergie sera destinée au fonctionnement de serres, qui pourraient permettre la production de 2 800 tonnes de petits fruits et plus de 80 000 tonnes de tomates par année une fois le projet pleinement déployé, envisagent les créateurs du projet.

Cet aspect alimentaire de l’initiative sera rendu possible en récupérant l’énergie et en valorisant les rejets thermiques des centres de données.

« C’est un projet intégré, innovant, carbonégatif et tourné vers l’avenir. C’est le projet d’une vie et je suis très heureux que toutes les conditions aient été réunies pour le faire sortir de terre », soutient Martin Bouchard, président de QScale.

Fondée en 2018 à Québec, QScale est spécialisée dans la conception, la construction, l’exploitation et la gestion de centres de traitement de données à haute densité.

Crédit photo: Pexels/Kevin Ku

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *