Deep Genomics, le leader mondial en génomique s’allie avec Mila

L’institut québécois d’intelligence artificielle, Mila, a récemment annoncé le début d’un partenariat avec Deep Genomics, un chef de file en traitements thérapeutiques par intelligence artificielle, IA.

Deep Genomics, une entreprise établie à Toronto et à Cambridge, au Massachusetts, utilise l’apprentissage automatique pour programmer et prioriser des traitements transformationnels en lien avec des maladies génétiques.

« Alors que Deep Genomics continue d’accroître ses équipes, nous cherchons à recruter les meilleurs talents dans les domaines de l’IA, de l’ingénierie logicielle et de la biologie de l’ARN, pour en fin de compte étendre notre empreinte dans les centres de l’apprentissage automatique et de la biotechnologie, souligne par communiqué Brendan Frey, fondateur et PDG de Deep Genomics et cofondateur de l’Institut Vecteur pour l’IA. Grâce à ce projet avec Mila, nous aurons accès à des leaders dans ce domaine, ce qui correspondra bien à notre vision et à notre passion en tant que chefs de file de l’IA. »

UN MILLIARD DE PRÉDICTIONS GÉNÉTIQUES

Depuis sa fondation en 2015, l’entreprise a construit une suite de systèmes prédictifs connus sous le nom d’AI Workbench.

Celle-ci a fait des milliards de prédictions dans l’ensemble du génome humain pour des millions de variantes génétiques et des centaines de millions de composés nouveaux.

Ce niveau de productivité n’aurait pas été possible en utilisant des approches traditionnelles n’impliquant pas l’IA, indique l’équipe de Deep Genomics.

« La technologie d’IA sophistiquée de Deep Genomics a le potentiel d’identifier de nouvelles cibles et de développer des médicaments transformateurs pour les patients atteints de maladies génétiques » -Yoshua Bengio, fondateur et directeur scientifique, Mila

« Nous nous réjouissons à l’idée de notre collaboration à long terme avec cette organisation particulièrement prometteuse », souligne Yoshua Bengio, fondateur et directeur scientifique de Mila.

Par ailleurs, Deep Genomics a récemment conclu un financement de 180 M$, le plus important de l’histoire de la biotechnologie au Canada, ce qui lui permettra de doubler la taille de son équipe en deux ans.

L’entreprise compte élargir sa plateforme AI Workbench et entreprendre un effort de génération de données, à grande échelle, sur 100 gènes pour identifier de nouvelles cibles, de nouveaux mécanismes et de nouveaux programmes précliniques, tout en faisant progresser des programmes vers le domaine clinique.

Crédit photo : Pexels/Edward Jenner

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *