Cybersécurité : vers un front commun contre les cyberattaques ?

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain, CCMM, a tenu, le 4 octobre, un Forum stratégique sur la cybersécurité. Un mot d’ordre lancé à l’intention des entreprises :  faire front commun contre les cyberattaques.

Palais des congrès de Montréal, crédit photo : wikipédia

La haute sphère des dirigeants économiques de la province, réunie au Palais des Congrès de Montréal dans le cadre d’un Forum stratégique, a sonné le branle-bas de combat pour  évoquer les outils actuels en matière de cybersécurité et proposer des initiatives concrètes de défense pour contrer les attaques.

Plus de 7 500 membres de la CCMM  ainsi que des chercheurs, des entrepreneurs en cybersécurité et des décideurs politiques ont été conviés… Bref, un bel échantillon de l’écosystème québécois qui est à l’origine de la transformation numérique.

FAIRE FRONT COMMUN

La transformation numérique de la société, accélérée par les situations de télétravail imposées par la pandémie, fait grandir la menace de cyberattaques et de vols de données.

Montréal, centre-ville, crédit photo : wikipédia

Dans ces conditions, la mise  en place d’un front commun pour contrer ces attaques est primordiale. C’est la raison pour laquelle la Chambre de commerce souhaite impulser des stratégies de défense commune. Ainsi, elle invite les dirigeants, non seulement à prendre connaissance des risques, mais également à développer des stratégies efficaces afin de protéger les données sensibles.

L’événement s’est divisé en trois blocs de discussion : présentation des acteurs clés de la métropole en cybersécurité et leur expertise ; sensibiliser les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs sur l’importance de bien se protéger, et les outiller pour y parvenir ; organiser l’avenir de la cybersécurité.

LES ACTEURS CLÉS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Éric Caire, Ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Gouvernement du Québec, crédit photo : wikipédia

Plusieurs dirigeants politiques ont participé aux débats : Jean Boulet, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale ; Éric Caire, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale ; Michel Leblanc, le Président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain ; Luc Sirois, Innovateur en chef du Québec Conseil de l’innovation du Québec.

Autres intervenants : des chercheurs spécialisés dans la cybersécurité : Nora Cuppens B., Professeure titulaire Polytechnique Montréal. Mourad Debbabi, Doyen, professeur titulaire, Chaire de recherche principale CRSNG/Hydro-Québec Thales sur la sécurité des réseaux électriques intelligents, Université Concordia ; Benoît Dupont, Professeur de criminologie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cybersécurité Université de Montréal ; Masarah Paquet-Clouston, chercheuse en cybersécurité, GoSecure.

D’autres acteurs incontournables de la transformation numérique sont intervenus tels que des représentants de Montréal International, Prompt, Centech. De nombreuses entreprises étaient aussi représentées : CGI, CYBERECO, FASKEN, HYDRO-QUEBEC, IN-SEC-M, KPMG, TECHNOCompétences, TERRANOVA SECURITY…

Quel a été le constat commun ? Plus la transformation numérique devient générale dans la société et plus chacun doit s’assurer de bâtir un univers qu’il contrôle, avec le moins de failles possible.

Par ailleurs, si les États envisagent le tout numérique, ils doivent non seulement se prémunir des cyberattaques, mais également assurer à la population la plus grande sécurité face à leurs données personnelles.

En somme, ce Forum tombe à pic pour rassurer chacun d’entre nous tandis que cette transformation s’avère inéluctable.

Crédits photos : unsplash

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *