IBM installe un centre d’expertise Cloud à Gatineau

Alors que Facebook réduit ses abonnés au silence avec une panne généralisée d’une durée de six heures, le 4 octobre 2021, comment ne pas craindre l’instabilité des plateformes web ?

Mais comment peut-on agir ? Des initiatives comme celle de la création du Centre de modernisation infonuagique (CMI) préviendront-elles ce type de crises ?

IBM a inauguré ce tout nouveau centre d’expertise Cloud dans le quartier Zibi de Gatineau. Une manière de ramener le Cloud au Québec ?

« Je suis enthousiasmé par l’expansion d’IBM Canada dans la région de la capitale nationale. » – M. Jim Watson, maire de la ville d’Ottawa.

CMI :  CENTRE DE MODERNISATION INFONUAGIQUE

On se place ici dans l’environnement du Cloud (ou nuage), et plus précisément dans ce lieu immatériel où interagissent plusieurs applications web. Ces dernières sont la plupart du temps intelligentes et collaboratives. Elles fonctionnent toutes à partir des données qui s’y trouvent. C’est également à partir de ces interactions que se développe une panoplie de services web, comme les services bancaires.

CMI de Gatineau – Image de synthèse. Crédit image, IBM.

Par extension, l’infonuagique est un terme assez étrange de prime abord, qui renvoie au Cloud Computing ou bien à ce que certains appellent l’informatique en nuage et même l’informatique dématérialisée.

Dans sa Stratégie d’adoption de l’informatique en nuage, le gouvernement fédéral avait mentionné, dès 2018, l’importance de créer des Centres d’excellence de l’informatique en nuage. La sémantique a changé et le Centre portera dorénavant le nom de Modernisation Infonuagique.

Notons que le terme de modernisation, n’est pas innocent. Il caractérise la vocation du CMI comme devant être un centre d’innovation en vue de la transformation numérique de l’État et de la souveraineté des données.

UNE REQUÊTE DES CANADIENS ?

CMI de Gatineau – Image de synthèse. Crédit image, IBM.

Selon un sondage IBM, 94% des Canadiens pensent que moderniser l’infrastructure infonuagique du gouvernement permettrait d’améliorer son efficacité et aussi de mieux protéger leurs données personnelles. Toujours d’après le sondage, 88% d’entre eux, pensent que cette modernisation réduira les coûts numériques de l’État.

La création du CIM semble donc tout à fait correspondre à une demande émise par la société. Autre intérêt et pas des moindres : à la clé de cette ouverture « 50 nouveaux emplois hautement qualifiés », nous assure le maire d’Ottawa, M. Watson.

La modernisation se traduit par l’établissement d’un Centre de modernisation de l’infonuagique chapeauté par IBM et appuyé par le gouvernement fédéral et certains hauts dirigeants d’entreprises. 

« En tant que partenaires de longue date d’IBM, nous sommes fiers de voir l’entreprise investir à nouveau ici au Québec. » – Hubert Bolduc, président d’Investissement Québec International.

CMI de Gatineau – Image de synthèse. Crédit image, IBM.

M. Bolduc prévoit que le CIM générera d’importantes retombées économiques, à la fois locales et régionales. D’ailleurs, le Centre fonctionne officiellement en français et en anglais.

La création du CMI s’inscrit dans la Stratégie d’adoption de l’informatique en nuage, du Gouvernement du Canada. C’est une approche qui préconise l’utilisation de services d’informatique en nuages publics afin d’offrir plus de sécurité aux citoyens canadiens. Elle promet également plus de flexibilité, ou en d’autres termes d’agilité, favorisant ainsi l’innovation.

« Les citoyens canadiens ont besoin d’un partenaire concentré sur des solutions hybrides et multinuages. » – Dave McCann, associé délégué, Services d’affaires mondiaux d’IBM au Canada

M. McCann, également directeur de LGS, soutient que le CIM répond à des demandes publiques « en accès à l’information, en résilience opérationnelle, en rapidité et en évolutivité ». Notons que LGS est une filiale québécoise d’IBM, spécialisée en transformation numérique.

Le CIM est, en somme, un tout nouveau centre d’innovation qui promet aux Canadiens plus de contrôle sur leurs données personnelles, mais par l’intermédiaire d’IBM. La question des objectifs principaux du centre reste à examiner. Quels sont les intérêts que servira le centre d’expertise ?

Source : Sondage d’IBM Canada concernant l’urgence de la modernisation technologique.

Crédit photo: Unsplash

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *