Gestion des infrastructures : Geocart s’installe à Montréal

Geocart, un fournisseur italien de technologies spécialisé dans l’observation et la surveillance à distance des infrastructures a choisi “d’établir ses pénates” à Montréal.

Ces premiers bureaux en Amérique du Nord hébergeront les activités en recherche et développement de l’entreprise, notamment dans les domaines de l’inspection aérienne des lignes électriques, des voies ferrées et des autoroutes, ainsi que l’analyse du sol et de la végétation.

Cela représente un investissement de près de 5 millions de dollars et entraînera l’embauche d’une équipe de programmeurs, d’analystes de données géographiques et d’autres spécialistes au cours des trois prochaines années.

Sur le terrain, la méthode de collecte des données de l’entreprise s’appuie sur un large éventail de technologies, dont le lecteur laser, les capteurs hyperspectraux, la caméra thermique, la photogrammétrie aérienne et les données acquises par un ou plusieurs satellites.

Geocart traite l’information au moyen d’un logiciel reposant sur l’intelligence artificielle (IA) pour calculer automatiquement les données clés et déterminer les priorités.

« Les écosystèmes solides de Montréal dans les domaines de l’IA et des technologies aérospatiales, ainsi que les vastes paysages et territoires du Canada, constituent un cadre parfait pour notre mission. » -Davide Colangelo, directeur général de l’Analyse chez Geocart

Ainsi, l’utilisation de l’IA permettrait à l’entreprise de réaliser des analyses automatisées des opérations de surveillance et de contrôle de l’environnement et des infrastructures.

De plus, l’apprentissage et la reconnaissance automatiques des données, ainsi que des images rendront la tâche plus facile aux opérateurs lorsque viendra le moment de repérer les géométries et les éléments de réseau, tels que les câbles et les supports, afin d’établir des plans de maintenance et d’urgence précis et de mener des interventions rapides.

La compagnie italienne ne compte pas seulement développer des outils pour mieux entretenir les infrastructures critiques, mais aussi afin de protéger l’environnement, entre autres, des changements climatiques.

Effectivement, Geocart s’est investie dans le projet de recherche et développement « Geo A.I. », qui implique une équipe d’experts travaillant sur différents domaines d’application visant à relier l’IA à l’observation de la Terre.

Dans un communiqué annonçant la participation de l’entreprise au Forum des affaires Canada-Italie sur l’intelligence artificielle, cette dernière affirme qu’« une surveillance et un contrôle efficaces des réseaux peuvent empêcher les catastrophes naturelles » et que « l’intelligence artificielle est à la fois un accélérateur et un facilitateur dans l’amélioration de ces activités » (traduit de l’anglais).

Crédit photo : Pexels / Brett Sayles

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *