COP26 : 48 recommandations pour préserver le Climat avec l’IA

Un rapport, intitulé Changement climatique et IA : Recommandations relatives à l’action gouvernementale, a été présenté cette semaine à la COP26, à Glasgow. Deux chercheurs de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle ont contribué à la rédaction de ce rapport proposant 48 recommandations pour atténuer les changements climatiques grâce à l’IA.

Le rapport commandé par le GPAI, qui réunit des experts provenant de 18 pays et de l’Union européenne (UE), propose aux gouvernements 48 recommandations afin de soutenir les applications de l’IA dans l’atténuation et l’adaptation au changement climatique. En voici quelques-unes :

  • Améliorer les écosystèmes de données, en particulier dans les secteurs essentiels à la transition climatique tels que le secteur de l’énergie.
  • Accroître le soutien à la recherche, à l’innovation et au déploiement par des financements ciblés, des infrastructures et une meilleure conception des marchés.
  • Faire du changement climatique une considération centrale dans les stratégies d’IA afin de façonner le développement responsable de l’IA.
  • Soutenir une plus grande collaboration internationale et le renforcement des capacités pour faciliter le développement et la gouvernance des solutions d’IA pour le climat

David Rolnick et Sasha Luccioni, deux chercheurs de Mila, ont apporté leur contribution à cet important ouvrage.

« L’IA peut être un outil puissant dans la mise en œuvre et l’accélération de l’action climatique, qu’il s’agisse de surveiller le stock de carbone à l’aide d’images satellites, d’optimiser le chauffage et la climatisation des bâtiments, de prévoir le rendement des cultures ou d’aider à concevoir des batteries de nouvelle génération » David Rolnick, membre académique principal de Mila et professeur adjoint à l’Université McGill

La chercheuse de Mila Sasha Luccioni a également codirigé le projet Ce climat n’existe pas, une expérience interactive qui permet aux utilisateurs de visualiser l’impact potentiel du changement climatique sur n’importe quelle adresse dans le monde.

Pour lire le communiqué de Climate Change and AI (en anglais): cliquez ici

Crédit photo : Pexels / Markus Distelrath