CHUM : Lancement du Centre d’expertise en diabète

Le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) a lancé, le 19 novembre, son Centre d’expertise en diabète (CED) dont la mission sera, entre autres, une prise en charge « plus efficace et plus sûre » des Québécois via des innovations telles que le dépistage de la rétinopathie diabétique par intelligence artificielle (IA).

Le diabète demeure un fléau au Québec. Cette maladie est responsable de 30 % des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et de 25 % des chirurgies cardiaques, en plus d’être la première cause de cécité chez les adultes de moins de 65 ans…

LE DIABÉTIQUE : ACTEUR DE SA MALADIE

Davantage impliquer, dans les protocoles de soins, les 12 000 patients souffrant d’un diabète complexe ainsi que les 28 000 patients hospitalisés chaque année au CHUM… telle est l’une des réponses essentielles à mettre en œuvre rapidement par le Centre d’expertise en diabète, instauré le 19 novembre.

Lancement du CED, le 19 novembre dernier – Crédit photo : CHUM

Avec le Centre d’expertise en diabète, le CHUM espère que ce « modèle innovant et efficient de gestion des soins interdisciplinaires en mode ambulatoire » permettra de diminuer les hospitalisations et d’améliorer la qualité des soins.

« Nous sommes fiers de travailler à mieux prévenir, dépister, soigner et soutenir les patients et les professionnels de la santé dans cette lutte contre le diabète, notamment par le soutien au réseau et la mise sur pied de projets de recherche à grande échelle. » – Dre Andrée Boucher, chef du service d’endocrinologie du CHUM

DÉPISTAGE PAR L’IA

Outre l’intégration de nouvelles thérapies et technologies comme les protocoles de soins informatisés, le dépistage de la rétinopathie diabétique par IA, le pancréas artificiel, les attentes que suscite déjà ce centre sont nombreuses :

  • une transition harmonieuse entre les différents milieux (maison, médecin de famille, hôpital, etc.) ;
  • un soutien au réseau de la santé par le partage des connaissances et une autonomisation des patients dans la gestion de leur maladie ;
  • un appui à la recherche soutenue par le Centre d’intégration et d’analyse des données médicales du CHUM (CITADEL) et la recherche en génomique pour améliorer la prévention, les soins ainsi que la formation des patients et des professionnels de la santé.

« Je suis persuadé que ce centre deviendra la référence en matière de pratiques innovantes et de qualité de soins interdisciplinaires pour le diabète, qui est l’une des maladies chroniques les plus fréquentes au Québec et qui affecte significativement la trajectoire de vie du patient. » – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Cette initiative a été rendue possible grâce à un don de 5 M$ versé par Novo Nordisk à la Fondation du CHUM.

Crédit photo : Pexel / Artem Podrez