Le Canada soutient la communauté scientifique québécoise dans la lutte contre la COVID-19

Le Canada soutient la communauté scientifique québécoise dans la lutte contre la COVID-19

Après la décision la semaine dernière du gouvernement du Québec d’injecter 15 millions de dollars sur cinq ans pour la création d’unités de recherche, en partenariat avec cinq universités régionales du réseau de l’Université du Québec (l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais et l’Université du Québec à Trois-Rivières), c’est au tour du gouvernement du Canada de soutenir la communauté scientifique québécoise. Les organismes de financement de la recherche du Canada ont en effet annoncé une enveloppe de subventions d’un montant total de 26,8 millions de dollars sur deux ans. Cet investissement du fédéral aidera à l’élaboration, la mise à l’essai et l’application de mesures pour contenir et réduire l’éclosion de la COVID-19. 47 projets bénéficieront de cette aide.

Quels sont ces 47 projets ?

Ces 47 projets proviennent de 19 universités canadiennes. Ils ont été sélectionnés au terme d’un concours de financement lancé le 10 février dernier. Le but de ces projets est de produire de nouvelles données probantes sur la façon de faire face à la COVID-19. Leurs travaux porteront sur plusieurs domaines : traitement ; prise en charge clinique ; diagnostic ; vaccins ; dynamique sociale, communication et confiance ; interventions en santé publique et leurs répercussions ; coordination, gouvernance et logistique ; dynamique de la transmission et hôte animal.

Mobilisation de 5 chercheurs québécois

Parmi ces chercheuses et chercheurs, cinq d’entre eux œuvrent avec leurs équipes dans des universités québécoises. Louis Flamant, Gary Kobinger, Denis Leclerc et Guy Boivin sont issus de l’Université Laval, Richard Leduc de l’Université de Sherbrooke et David L. Buckeridge de l’Université McGill. 

Source : newswire.ca, Institut national de la recherche scientifique, Monsieur Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *