Médecine virtuelle: le Canada est en retard selon l'AMC

Médecine virtuelle: le Canada est en retard selon l'AMC
Notre système de santé réagit aux problèmes de santé des personnes âgées et des malades comme il y a 60 ans, estime le Dr Marcoux de l’Association médicale canadienne. Il est grand temps, selon lui, que le Canada emboîte le pas des autres pays du G7 en matière d’intégration des nouvelles technologies dans le secteur de la santé.

 

L’avènement de l’intelligence artificielle (IA) laisse entrevoir un monde de possibilités en matière de soins de santé. Connectées à une quantité phénoménale de données, les machines faciliteront la prise de décision des médecins en rapport aux questions diagnostiques, de traitement ou de prescription. Une opportunité d’améliorer l’accès aux soins et de désengorger les hôpitaux de notre système de santé qui en a bien besoin.

L’implantation d’une nouvelle technologie implique automatiquement une adaptation. L’intégration de l’IA dans le système de santé soulèvera néanmoins plusieurs questions éthiques relatives à la protection des données personnelles des patients ou à la responsabilité en cas d’erreur diagnostique d’un futur “docteur virtuel”.

La technologie peut même permettre d’économiser de l’argent et d’arrêter de tourner en rond” Laurent Marcoux, président de l’Association médicale canadienne

Pour en savoir plus : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1119037/association-medicale-canadienne-laurent-marcoux-amc-president-canada-outils-gouvernement-economie-argent

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *