La robotisation de la main-d’œuvre : une libération du travail ou une voie rapide vers le bureau du chômage?

La robotisation de la main-d’œuvre : une libération du travail ou une voie rapide vers le bureau du chômage?

La croissance vers l’automatisation de la main-d’œuvre pourrait survenir plus rapidement que prévu. L’impact de l’arrivée grandissante des « personnes électroniques » chamboulera le marché du travail.

 

Les observateurs prédisent que le robot remplacera les travailleurs dans des domaines qui s’étendront au-delà du secteur manufacturier. Selon une estimation fournie aux ministres du Travail lors du dernier G7, les travailleurs de l’agriculture, de la construction, les comptables, les techniciens de laboratoire et les vendeurs sont les plus à risque.

Si l’automatisation est susceptible de bouleverser la réglementation du travail et de porter de sérieux coups au filet social des employés, la taxation des robots est largement envisagée comme solution pour maintenir le renflouement des coffres de l’État afin qu’il puisse minimiser l’augmentation des inégalités causée par ces perturbations. Les rapports de force entre l’industrie de la robotisation et les défendeurs de la sécurité sociale se font déjà sentir.

La répartition des risques et des avantages associés à l’automatisation, avec la numérisation, avec ces différentes tendances à grande échelle, ne sera pas effectuée de manière uniforme dans la population ” Sarah Doyle, directrice des politiques et de la recherche à l’Institut Brookfield pour l’innovation et l’entrepreneuriat.

Pour en savoir plus : https://www.lesoleil.com/affaires/du-benevolat-pour-payer-ses-impots-4da0fb17c1c41ac9a21cf7b75f4d26da

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *