Plus d'un demi-milliard pour favoriser la découverte

Plus d'un demi-milliard pour favoriser la découverte
Plus de 4 000 étudiants et chercheurs canadiens se partageront un financement de 558 M à l’appui des sciences..

Lorsque les chercheurs disposent des outils nécessaires pour repousser les frontières de la connaissance, ces découvertes mènent à des innovations qui favorisent la croissance économique et contribuent à la formation d’un effectif apte à relever les défis d’aujourd’hui et de demain.

L’investissement de plus de 558 millions de dollars dans la recherche axée sur la découverte serait le plus important investissement dans la recherche que le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a effectué cette année.

Le CRSNG attribuera plus de cinq millions de dollars en fonds supplémentaires aux chercheurs en début de carrière afin que la nouvelle génération de scientifiques, d’ingénieurs et de chercheurs ait les outils dont elle a besoin pour s’épanouir.

« Les fonds annoncés aujourd’hui favoriseront grandement l’avancement de la science et du génie. Que les travaux des chercheurs soient entrepris à titre individuel ou dans le cadre d’une collaboration, qu’ils découlent d’un besoin de savoir ou qu’ils visent l’application concrète des connaissances, les fonds investis dans les chercheurs de la University of Windsor et d’ailleurs ouvriront la voie à d’incroyables découvertes. » Douglas Kneale, recteur intérimaire et vice-chancelier, University of Windsor

L’annonce a été faite à la University of Windsor où les chercheurs et les étudiants qui sont bénéficiaires de près de 30 subventions à la découverte d’une valeur de plus de six millions de dollars réaliseront des travaux dans des domaines tels que la fabrication de pointe et l’écologie.  Une subvention de plus de 1,5 million de dollars appuiera la recherche fondamentale à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Par exemple, des montants seront octroyés pour mener des recherches pour mieux comprendre les mécanismes liés à la douleur et améliorer la santé de la colonne vertébrale, et pour mettre au point des moyens pour adapter les dispositifs de pile à combustible aux véhicules hybrides plus performants dans les conditions hivernales canadiennes.

Pour plus d’informations, c’est ici

SOURCE : Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *