CLAP DE FIN POUR LE CEFRIO LE 30 JUIN

CLAP DE FIN POUR LE CEFRIO LE 30 JUIN

Le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO) mettra fin à ses activités le 30 juin prochain. 

Créée en 1987, le CEFRIO, initialement appelé Centre francophone d’information des organisations est une organisation indépendante, partenaire du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Il regroupe presque 300 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 90 chercheurs associés et invités. 

Sa mission, jusqu’au 30 juin 2020 est d’appuyer les PME, les grandes entreprises et les services publiques de la société québécoise dans leur innovation numérique à l’aide des TIC. 

Une annonce importante 

Monsieur Carl Frédéric De Celles, Président de iXmédia, a publié sur le groupe Facebook dédié aux professionnel.les des médias sociaux et du Web du Québec le message ci-dessous. 

Il est signé par Monsieur André Pouliot (PDG par intérim du CEFRIO) et a été adressé à tous les membres, partenaires et chercheurs du CEFRIO:

« Chers membres,
Chercheurs et chercheuses associés.es et partenaires,

Après trente-trois ans à accompagner des entreprises et des organisations québécoises dans l’adoption des nouvelles technologies de l’information et de la communication, le CEFRIO mettra fin à l’ensemble de ses activités à compter du 30 juin prochain.

Comme vous le savez peut-être, depuis 2019, Investissement Québec (IQ) a entrepris une transformation de son modèle d’intervention visant à favoriser l’attraction d’investissements étrangers, la diversification des exportations québécoises et l’accompagnement d’entreprises, devenant ainsi la principale porte d’entrée pour les entreprises qui souhaitent réaliser des projets d’investissement et de développement d’affaires.

C’est dans ce contexte que le Centre de recherche industriel du Québec (CRIQ) a déjà été intégré à IQ au début de 2020 et que certains mandats actuels du CEFRIO y seront graduellement transférés.

Une histoire remarquable

Depuis sa fondation en 1987, les équipes du CEFRIO et ses chercheurs associés ont vu naître, se répandre et même disparaître, plusieurs technologies de rupture.

En effet, nous parlons aujourd’hui de Big data, d’Industries 4.0, d’Internet des objets, alors qu’il y a 30 ans on évoquait la micro-informatique, l’interface graphique, la bureautique, l’autoroute de l’information et le téléphone cellulaire comme technologies de rupture.

Les assistants numériques personnels, les lecteurs musicaux tels que iPod, les téléphones intelligents, les réseaux sociaux, le commerce électronique comme de nombreux autres outils et moyens numériques sont ainsi devenus des indispensables du quotidien des Québécois.

Au-delà du développement de nouvelles technologies, de leur commercialisation puis de leur acquisition par les organisations, se trouvent leur usage puis leur adoption. Et c’est à cela que le CEFRIO se consacrait en particulier, accompagner les entreprises et les organisations dans la transformation de leurs pratiques par l’adoption du numérique.

Une relation de confiance

Le CEFRIO a toujours su rester une organisation neutre et indépendante. Ce sont précisément ces caractéristiques qui lui permettaient de réunir avec succès des parties d’horizons différents autour d’une vision et de projets communs.

Le réseau du CEFRIO regroupait à ce jour plus de 296 organisations innovantes et dynamiques et 90 chercheurs associés, issus de domaines variés (gestion, génie, sciences sociales, et plus), formant le seul réseau interdisciplinaire québécois rassemblé autour de l’adoption d’une culture numérique.

Chers membres, chercheurs et chercheuses associés.es et partenaires, au cours des dernières décennies votre collaboration avec le CEFRIO a permis de contribuer au développement de nouvelles connaissances, à la transformation des pratiques et à l’accélération du développement des organisations.

L’Équipe du CEFRIO se joint à moi pour vous remercier de tout cœur de votre engagement et fidélité!
André Pouliot
Président-directeur général par intérim »

One Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *