LE TOURISME D'AFFAIRE DEVIENDRA T-IL HYBRIDE ?

LE TOURISME D'AFFAIRE DEVIENDRA T-IL HYBRIDE ?

Face aux nouveaux enjeux sanitaires liés à la pandémie de COVID-19, le secteur de l’événementiel prépare une rentrée hybride. C’est-à-dire un mélange d’activités en présentiel et en numérique. Qu’est-ce qu’un événement hybride ? Est-ce une tendance durable ?

Les scientifiques du monde entier s’accordent à dire qu’il faudra cohabiter avec le coronavirus encore quelques mois, voire quelques années. Le secteur de l’événementiel a été l’un des plus touchés par le confinement et ses conséquences à moyen et long terme. En attendant un retour incertain des rassemblements de plus de 100 personnes, le tourisme d’affaire prépare sa rentrée avec une offre hybride.

Un événement hybride est un rendez-vous qui se déroule à la fois en présentiel et de façon numérique. Il incorpore à un événement physique des composantes virtuelles en simultané, avec du contenu commun et des éléments interactifs. Le public a ainsi le choix entre se déplacer pour y participer ou y assister en ligne.

Pour cela, les organisateurs d’événements mettent en place des salles virtuelles où les conférenciers sont pris en charge à distance par des techniciens et des régisseurs. Pour l’aspect humain, des plateformes numériques comme Swapcard, permettent de faire du réseautage en ligne grâce à une intelligence artificielle. Mais aussi des ateliers avec les mêmes modalités que ceux en présentiel mais de chez soi. Une option choisie par le Printemps numérique pour le MTL connecte. Certains organisateurs comme le Palais des congrès de Montréal prévoit même une option de couverture médiatique dédiée à l’événement. Un studio vidéo et son est mis en place pour pouvoir faire des entrevues et des balados à destination des participants à distance.

Les événements hybrides favorisent une ouverture à l’international

Ces événements hybrides pourront perdurer dans le temps car ils apportent une autre dimension, notamment internationale. En facilitant la participation en ligne des invités, ces événements locaux s’ouvrent aux clients du monde entier.

Par exemple, le Palais des congrès de Montréal compte proposer une plateforme d’exposition virtuelle où les participants présenteront leurs produits et services à distance. Les acheteurs du monde entier pourront magasiner en ligne via la plateforme Livescale.« À court terme, cette tendance agit comme une solution pour les événements prévoyant une baisse d’achalandage en raison des enjeux de mobilité et de distanciation physique. À long terme, elle permet tout de même d’augmenter le taux de participation avec une audience virtuelle élargie, de faire participer des conférenciers ou des exposants hors site et de créer des interactions à un niveau géographique plus étendu » explique Robert Mercure, PDG du Palais des congrès de Montréal.

Déployée initialement pour répondre aux enjeux engendrés par la COVID-19, l’offre hybride permettra d’amplifier la portée des événements en tout temps dans l’avenir. « L’événement hybride est le parfait exemple de tendance technologique identifiée avant la COVID-19 qui a su utiliser la situation mondiale comme tremplin. Toutefois, le besoin de se rencontrer en personne a surmonté bien des crises et reviendra » ajoute Robert Mercure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *