RENDRE ACCESSIBLE L'IA AUX PME D'ICI

RENDRE ACCESSIBLE L'IA AUX PME D'ICI

Savoir distinguer les avantages et les pièges liés à l’intelligence artificielle (IA) est un sujet bien complexe, surtout pour les petites et moyennes entreprises (PME) qui désirent tirer profit de cette nouvelle technologie. C’est pourquoi on s’attaque à ces enjeux que l’on rend accessibles au grand public durant la Semaine numérique de Montréal.

Initialement prévu au mois de mai, puis reporté en raison de la pandémie de COVID-19, l’événement se déroule du 13 au 18 octobre, dans une formule entièrement en ligne.

Durant ces six journées, on attend 10 000 participants, 600 conférenciers et 21 délégations internationales qui débattront entre autres de cybersécurité, de développement durable, de finance et d’IA, secteur en pleine croissance à Montréal.

Toutefois, pour Mehdi Benboubakeur, directeur général du Printemps numérique, nous sommes encore loin du rêve de l’IA d’être disponible et efficace dans tous les secteurs d’activité.

« Montréal est un pôle sans contredit dynamique dans le domaine de la recherche sur l’IA. Cependant, on constate pour l’instant que ce sont surtout les grands groupes, comme Facebook ou Google, qui profitent de cette technologie, parce qu’ils ont les données et le financement suffisant pour la rentabiliser », souligne celui-ci.

Ce dernier demeure convaincu que l’IA se portera très prochainement au service des petites et moyennes entreprises du Québec, mais qu’il reste à faire « beaucoup d’éducation » à ce sujet avant d’y parvenir.

« C’est pour cela que nous avons mis en place avec la firme Raymond Chabot Grant Thornton des ateliers de consultation de 30 minutes pour les PME qui envisagent l’intégration de l’IA dans leur modèle d’affaires », insiste M. Benboubakeur.

LA PANDÉMIE CHANGE LES MODÈLES

Pour sa part,  Olivier Blais, cofondateur de la firme Moov AI, soulève les limites qu’impose cette technologie.

« L’intelligence artificielle ce n’est pas comme un projet de science : une fois qu’on obtient les résultats escomptés, le travail n’est pas terminé. Il faut que le modèle demeure stable pour assurer sa rentabilité. »

Celui-ci prend en exemple la pandémie qui a bouleversé tous les modèles statistiques des marchés financiers.

« Si on se base sur les données des cinq derniers mois, cela n’a rien à voir avec celles accumulées lors des 10 années précédentes. C’est pourtant celles-ci qui nourrissaient sans doute les modèles statistiques jusqu’à tout récemment. »

L’IA étant à ses balbutiements, il est encore trop tôt pour évaluer les retombées possibles qu’elle pourrait avoir sur l’activité économique locale, insiste M. Benboubakeur.

« On ne fait pas le marketing de l’IA, on ne veut pas la vendre, mais plutôt la comprendre. Notre objectif est de créer des ponts entre les académiciens et le reste de l’écosystème québécois, afin de participer à l’effort de pollinisation croisée qui résultera à la création de nouvelles solutions ».

IA SUR MESURE

La course contre la montre est lancée pour les compagnies qui cherchent à être les premières à proposer des modèles d’IA sur mesure pour les PME.

C’est le cas de Stockholm syndrome ai, une firme de consultation d’ici spécialisée dans le domaine du jeu vidéo.

L’entreprise offre aux PME un service de système à la pièce, ainsi que des modèles d’apprentissage profond (Deep learning). La technologie peut permettre de programmer des personnages (Bot) ou créer des environnements uniques grâce à la méthode de génération procédurale. Cet outil peut sauver des centaines d’heures de développement sur un projet, selon Stéphanie Bouchard, fondatrice de Stockholm syndrome ai.

« L’Intelligence artificielle, ce sont surtout les grandes boîtes comme Ubisoft et WB Games qui ont les ressources pour s’en servir. Notre but à terme serait de pouvoir aider les petites entreprises à en tirer parti », affirme cette dernière.

ÉVÉNEMENT GRATUIT

La Semaine numérique de Montréal a été mise sur pied par l’équipe du Printemps numérique. L’organisme créé en 2014 est à l’origine d’une multitude d’ateliers et de conférences dans le secteur des technologies de l’information.

L’événement est accessible au grand public avec la passe découverte gratuite.

Pour connaître la programmation complète, visitez le site www.mltconnecte.ca.