Dénicher les ingénieurs de demain grâce à un camp techno

Cet été, des jeunes de 11 à 16 ans de partout au Québec se découvriront une passion pour les technologies et les sciences informatiques lors des Camps Découverte Techno, une série d’ateliers conçus par des gens du milieu.

Pour plusieurs adolescents, il s’agira d’une porte d’entrée dans un nouvel univers, ou simplement d’une activité intéressante pour se distraire pendant les vacances. Cependant, pour les gros bonnets de l’industrie, cette initiative vise à répondre à un important problème dans leur secteur : le manque de main-d’œuvre.

« On veut les éveiller à cette réalité, car on sait déjà qu’il y aura une forte demande d’emploi pour les TIC (technologies de l’information et des communications) lorsqu’ils entreront sur le marché du travail. C’est pourquoi nous nous affairons à préparer la relève avec les Camps Découverte Techno », explique Éliane Béliveau Leblanc, coordonnatrice des camps et chargée des projets spéciaux chez Prompt.

L’organisme de financement à la recherche en TIC se trouve derrière ce projet.

Selon Mme Béliveau Leblanc, une « forte croissance » dans les jeunes pousses en technologies s’est fait sentir au Québec durant les dernières années, ce qui encourage les acteurs du milieu à agir pour renflouer les rangs des ingénieurs de demain.

Effectivement, un récent article de Radio-Canada rapportait que le gouvernement du Québec était prêt à dépenser des millions de dollars pour combler 6 500 postes dans les TIC. C’est une véritable pénurie de main-d’œuvre dans ce secteur qui se dessinerait à l’horizon, selon le ministre du Travail, Jean Boulet.

L’IA À L’HONNEUR

Les Camps lancés en 2018, sous format itinérant dans les écoles secondaires du Québec, pour ensuite être offerts pour la première fois en mode virtuel en 2020. En effet, la pandémie obligera le retour du 100 % virtuel pour cette quatrième édition, qui se déroulera d’avril à août.

Ironiquement, la crise sanitaire aura permis aux camps d’étendre leur portée.

« Puisque nous sommes en virtuel, nous n’avons plus à nous limiter aux barrières géographiques. Avant, il fallait trouver des laboratoires informatiques dans des cégeps et universités. On pouvait aller dans une douzaine d’établissements par édition. Maintenant, nous pouvons rejoindre 13 régions administratives au Québec. On a des jeunes en Abitibi à Baie-Comeau, ce qui n’aurait pas été possible auparavant » Mme Béliveau Leblanc, coordonnatrice des camps.

Chaque atelier est d’une durée de 5 heures, divisées en sessions d’une heure, du lundi au vendredi. Les places sont limitées à 5 jeunes pour les débutants et à 7 pour les groupes intermédiaires et avancés.

L’inscription est de 100 $ par thématique et les thèmes varient de l’apprentissage de code informatique au multimédia, en passant par la cybersécurité et, bien sûr, l’IA.

Afin de rester à l’affût des tendances, la programmation des camps reste à l’écoute du marché des TIC. Ainsi, si les premiers ateliers se concentraient sur la robotique il y a quatre ans, c’est plutôt la programmation et l’intelligence artificielle (IA) qui ont la cote en 2021.

« On se colle aux récentes subventions de Prompt pour concevoir les thèmes des différents ateliers. On a créé des camps IA en 2019, parce qu’on voyait que le Québec se plaçait bien sur l’échiquier mondial dans ce domaine », souligne la coordonnatrice.

Les jeunes aussi semblent intéressés par ce sujet, les ateliers de reconnaissance faciale étant les plus populaires lors de la dernière édition. L’attrait des applications de diffusion vidéo comme Instagram et TikTok, ainsi que les filtres visuels pour les « selfies » expliquent certainement en partie cet engouement chez les adolescents, indique-t-elle.

Pour s’inscrire aux ateliers, il suffit de se rendre sur https://camp-techno.com/

Crédit photo: Gracieuseté Camp Découverte Techno

Un commentaire
  1. Pénurie de main d’oeuvre, ou mauvaise orientation.. on a une pénurie de sens à la vie d’un être humain dans cette belle utopie que vous nous proposer.. Les contacts humains sont en train de ce dégrader et vous nous proposer l’intelligence artificiel.. vous croyez vraiment que ça va améliorer les choses de ce tourner vers des idées encore moins humaines.. on a besoin de valeurs plus vivante que ça.. moins d’écran s’il vous plaît.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *