La France et le Canada s’unissent en recherche pour avoir « un impact mondial »

Les écosystèmes de recherche des deux côtés de l’Atlantique joignent leurs forces : une entente récemment signée entre l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR) et le Centre national de recherche scientifique (CNRS) en France représente des investissements d’un million de dollars canadiens et fera avancer des projets en informatique quantique, environnement et en intelligence artificielle (IA).

Les deux organismes s’engagent à investir au moins 500 000 dollars canadiens sur cinq ans en soutien à des collaborations de recherche interdisciplinaires.

En effet, « les fonds soutiendront des collaborations internationales de recherche portant sur les questions les plus importantes auxquelles la science et l’humanité sont confrontées », selon un communiqué du CIFAR.

« Cet accord réunira des chercheurs de renommée mondiale des deux organisations pour échanger des idées et des connaissances, mettre à profit des technologies importantes comme l’IA et l’informatique quantique, et produire de nouvelles avancées qui auront un impact mondial » – Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR

Les sommes versées iront en soutien à la recherche de pointe en science et technologie, mais aussi à leurs applications éthiques.

Les deux institutions ont déjà collaboré dans le passé, entre autres durant une série d’ateliers intitulés IA et société du CIFAR qui s’est tenue en 2020 et qui a traité des répercussions sociétales de l’IA.

Le CIFAR représente une communauté comptant plus de 400 chercheurs issus de 161 établissements dans 18 pays. Vingt chercheurs affiliés au CIFAR ont remporté un prix Nobel.

L’Institut reçoit l’appui financier des gouvernements du Canada, de l’Alberta, de l’Ontario et du Québec, ainsi que de divers donateurs individuels, fondations, d’entreprises et d’organisations partenaires du monde entier.

Fondé il y a plus de 80 ans, le CNRS est constitué de 32 000 chercheurs, et plus de 1000 laboratoires en partenariat avec les universités et autres établissements d’enseignement supérieur.

Effectivement, i l s’agit d’un des établissements de recherche publics les plus reconnus et les plus réputés au monde.

Crédit photo: Pexels/Artem Podrez

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *