Baromètre CIRANO 2021 : perception des risques au Québec

Le Baromètre 2021 sur la perception des risques du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), qui vient de paraître, révèle trois préoccupations notables au Québec : le système de santé, l’économie et l’environnement… Toutefois,  la confidentialité des données reste l’une des inquiétudes dominantes.

En période de pandémie de COVID-19, quels sont les risques les plus préoccupants pour la population québécoise ?

Parmi les 54 enjeux proposés aux Québécois interrogés dans le cadre du Baromètre CIRANO 2021, les trois catégories de risques que ces derniers considèrent comme les plus préoccupantes restent les mêmes depuis 2011 :

  1. le système de santé : 41 % des Québécois ont choisi cette catégorie dans leurs deux catégories les plus préoccupantes, proportion inchangée par rapport à 2018 ;
  2. l’économique et le financier  : 39 % des Québécois ont choisi cette catégorie dans leurs deux catégories les plus préoccupantes, contre 41 % en 2018 ;
  3. l’environnement et les ressources énergétiques : 33 % des Québécois ont choisi cette catégorie dans leurs deux catégories les plus préoccupantes contre seulement 26 % en 2018, une augmentation significative.

LA CONFIDENTIALITÉ DES DONNÉES : UNE PRÉOCCUPATION MAJEURE

À noter aussi que 24 % des Québécois considèrent l’utilisation des objets connectés à Internet comme un risque « grand ou très grand ». Cette proportion est semblable à 2018.

Par ailleurs, 33 % affirment avoir plutôt ou tout à fait confiance dans le gouvernement pour gérer cet enjeu, et finalement 38 % considèrent cet enjeu comme plutôt bénéfique ou très bénéfique.

Ainsi,  les Québécois se déclarent favorables à leur utilisation dans une très forte majorité (70 % contre 65 % en 2018).

« L’utilisation des objets connectés à Internet soulève nécessairement des inquiétudes en termes de confidentialité des données. D’ailleurs, 58 % des Québécois évaluent la confidentialité des données comme étant un enjeu avec un risque grand ou très grand – proportion semblable à 2018 – et cette proportion est de 60 % pour les cyberattaques [contre 48 % en 2018]. » – Baromètre sur la perception des risques au Québec, CIRANO

La confidentialité des données reste l’enjeu qui recueille le plus bas taux de confiance dans le gouvernement pour sa gestion : 48 % n’ont pas du tout ou plutôt pas confiance. Pourtant, cette confiance s’est améliorée depuis 2018 : 53 % n’avaient pas confiance.

« Le partage des données est pourtant un enjeu très important et primordial afin de pouvoir utiliser l’ensemble des données recueillies par les objets connectés [notamment dans des systèmes d’intelligence artificielle] à leur plein potentiel et en faciliter la valorisation », notent les auteures du Baromètre .

Cette enquête a été réalisée entre le 5 et le 15 août 2021 auprès de 1003 répondants représentatifs de la population du Québec.

Pour télécharger le document : cliquez ici.

Crédit photo : Pexels / Oles Kanebckuu