Webinaire: les défis des données dans le bioalimentaire

L’importance des technologies digitales est plus que jamais prépondérante dans le secteur agroalimentaire partout dans le monde. C’est le cas pour nos producteurs québécois. Pour faire face aux défis de la gestion des données et à l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans les opérations quotidiennes des pêcheurs et fermiers, un webinaire examinant ces enjeux sera présenté mercredi 27 janvier.

Intitulé « Les données numériques dans le secteur bioalimentaire au Québec », ce deuxième atelier d’une série de trois diffusée par l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) portera principalement sur les enjeux reliés aux données numériques menant à l’IA dans le secteur bioalimentaire.

Présentée en trois volets portant sur les données, leur accessibilité et les enjeux juridiques qui y sont liés, la conférence débutera à 14h00.

Cette série, lancée lors d’une première édition qui s’est tenue le 9 décembre 2020, permet de « sensibiliser les différents acteurs de ce secteur à l’abondance et au potentiel immense de l’application des méthodes d’IA à ces données au bénéfice de l’agriculture et de l’aquaculture », selon l’OBVIA.

La venue de la numérisation dans l’agroalimentaire permet d’améliorer l’efficacité et le rendement des producteurs et des pêcheurs.

Toutefois, plusieurs défis restent à être relevés. La gouvernance des données, le manque de ressources pour la valorisation de ces données ou la lacune de main d’œuvre qualifiée et intéressée sont quelques-unes des embûches que cette industrie tente de résoudre.

« La génération de ces données et leur utilisation subséquente par les fournisseurs de technologie amènent une incertitude pour nos producteurs, car souvent ils perdent la trace de l’appartenance ou de la gouvernance de ces données », expliquait par communiqué l’OBVIA à l’occasion du premier webinaire en décembre.

« De plus, les données des producteurs doivent souvent transiger entre différents acteurs et on constate que les producteurs ne consentent pas nécessairement à l’utilisation de leurs données et que souvent ils perdent même la trace de ce qui en est fait. »

« On constate également que les producteurs n’apprécient pas nécessairement toute la valeur de leur donnée et de l’utilisation qu’on peut en faire pour aider leur production.»  – Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique

« Si on veut mettre de l’avant des projets innovants en intelligence artificielle (IA) dans l’agroalimentaire au Québec, nous devons mieux outiller les différents intervenants en lien avec ces problématiques », souligne l’observatoire.

Pour vous inscrire au webinaire : https://observatoire-ia.ulaval.ca/webinaire-atelier-les-donnees-numeriques-dans-le-secteur-bioalimentaire-au-quebec/

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *