Google Search : MUM, l’IA au cœur du moteur de recherche

Lors de sa conférence annuelle dédiée à la recherche, Search On ’21, le géant californien des technologies a dévoilé, le 29 septembre dernier, plusieurs nouveautés s’appuyant sur l’intelligence artificielle (IA) qui intégreront prochainement l’application Google.

Google veut révolutionner la recherche sur le web en déployant son arme d’intégration massive : l’intelligence artificielle.

Google Lens viendra compléter l’incontournable navigateur Chrome et sera intégré dans l’application Google sur les iPhone aux États-Unis. L’application de reconnaissance visuelle offrira bientôt de nouvelles fonctionnalités.

En combinant recherche visuelle et textuelle, Google Lens permettra, par exemple, de sélectionner le motif du chandail de votre collègue et de trouver les chaussettes assorties dans un magasin proche de chez vous ou en ligne. L’application promet également, en visualisant un objet sans en connaître le nom, d’ajouter une requête comme « comment réparer ceci ? »

« Prenez le cas d’un dérailleur de vélo à réparer. Si vous ne connaissez ni le nom de l’objet, ni la façon de le réparer, en combinant image et texte, Google Lens va fouiller le web pour vous pour livrer des solutions et non plus les traditionnels liens issus d’une recherche approximative. » – Google

Plutôt pratique pour les « patenteux » du dimanche…

MUM : L’IA S’INSTALLE DANS LE MOTEUR DE RECHERCHE

Pour proposer ces améliorations, Google Lens s’appuie sur son nouveau modèle « Multitask Unified Model » (MUM), nouvel algorithme truffé d’intelligence artificielle, présenté lors de la conférence annuelle de la firme américaine en mai dernier. Le machine learning comprend les mots, les images et les vidéos. Elle est dotée d’une compréhension « multimodale » en quelque sorte. Mieux encore, elle considère les mots dans leur contexte et va ainsi affiner les requêtes des utilisateurs. MUM est aussi capable d’analyser des données dans 75 langues différentes.

Toutes ces améliorations vont s’intégrer au moteur de recherche Google pour enrichir les requêtes et optimiser les résultats. Car selon Google, « la recherche n’est pas un problème résolu ».

UNE RECHERCHE PLUS INTUITIVE ET DÉTAILLÉE

L’intelligence artificielle (IA) va ainsi révolutionner la recherche sur le web. Les questions des utilisateurs devront être plus détaillées et plus contextuelles, et non comporter une série de mots-clefs. « L’IA aidera Google à explorer les questions que les gens se posent », confirme la firme américaine.

“Avec l’IA, un produit présent sur une image sera reconnu en 200 ms ” – Google – Crédit photo : Unsplash / Alex Dudar

Mais une question peut générer une multitude de réponses. C’est pourquoi Google va redessiner « Google Search » dans les mois qui viennent afin d’aider l’internaute dans sa requête et devenir plus intuitif. De nouvelles fonctionnalités vont s’ajouter aux résultats des recherches : « choses à savoir », « sujets associés », « affiner la recherche », « élargir la recherche ».

Google proposera également des vidéos en réponse à la question posée. Et grâce à la technologie MUM, les éléments détaillés de la vidéo seront référencés dans le résultat de recherche de l’internaute. Ainsi, plus besoin de visionner de longues minutes inutiles pour trouver une réponse à une question. Google promet cette nouveauté avec les vidéos YouTube dans les prochaines semaines.

Enfin, Google veut révolutionner l’expérience de magasinage avec Google Lens. Grâce à l’IA, l’application est capable de reconnaître un produit présent dans une image en 200 millisecondes et de proposer les sites ou magasins locaux pour l’acheter. La firme américaine a recensé 24 milliards de produits et rappelle que des requêtes de magasinage sont enregistrées plus d’un milliard de fois par jour dans le monde par Google.

Avec 65 000 recherches faites chaque seconde sur le moteur de recherche Google, MUM aura fort à faire mais apprendra vite à délivrer une information que la firme californienne veut « crédible, à jour et utile » en promettant de toujours « protéger et respecter [nos] données ».

Par Nathalie Simon-Clerc

Crédits photo : Unsplash / Greg Bulla

 

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *