Quand nos invités partagent leur vision de l’IA

Durant l’année écoulée, nous avons échangé avec des centaines de professionnels de tous les domaines concernant l’innovation, la transformation numérique dans leur secteur d’activité, et bien sûr l’intelligence artificielle (IA). CScience IA a compilé pour vous des morceaux choisis de leurs propos, diffusés durant le mois de décembre.  Retour sur les meilleures citations de nos entrevues ! 

 

01.12.20

” Même si vous utilisez l’intelligence artificielle pour conduire vos activités, vous êtes soumis à des règles, qui ne datent pas d’hier, qui se sont bâties au fur et à mesure des années et qui ont été renforcées depuis la crise de 2008.”

– Oumar Diallo, Directeur Fintech et Innovation à l’Autorité des marchés financiers (AMF)

 

 

02.12.20

” La machine IA peut donner des prévisions, une analyse, donner des “insights”, c’est-à-dire une vision plus claire de ce qui peut se passer. Je souligne, que cela demeure un outil, cela ne remplace pas l’intelligence humaine.”

– Jean-Marc Patenaude, Président de Laplace Insights

 

 

 

03.12.20

” Est-ce qu’on peut automatiser des processus faits par des humains qui n’apportent pas réellement de valeur ajoutée ? Cela permettrait d’amener les humaines à développer l’économie du savoir, développer l’intelligence humaine, et les amener à des postes à très forte valeur ajoutée.”

– Carl Fugère, Directeur général du Regroupement des entreprises en automatisation industrielle (REAI)

 

 

04.12.20

” Les femmes ont leurs expertises, leurs façons de voir les choses, leurs compétences. Elles ont cette envie de participer plus, d’être dans le domaine des nouvelles technologies et d’être au coeur de l’action.”

– Yasmine Meddoun, Directrice au développement des affaires, Mécadémic

 

 

05.12.20

” On n’a pas tant le choix d’intégrer l’automatisation à nos activités, parce que sinon d’autres vont le faire à notre place, et c’est là qu’on risque de prendre du retard sur notre compétition.”

– Bruno Jeannotte, Directeur d’usine, Groupe Prelco

 

06.12.20

” Il faut constater que les entreprises québécoises tardent à prendre le virage numérique, manquent de temps, manquent de compétences à l’interne, et manquent de financement pour se transformer numériquement.”

– Pierre Hébert, Directeur de la compétitivité et de la transformation numérique, Ministère de l’Économie et de l’Innovation

 

07.12.20

” Il faut mettre en avant les solutions technologiques québécoises. Une de nos forces au Québec, c’est l’offre de technologies liées au numérique, que ce soit des logiciels ou des équipements, mais ces entreprises sont curieusement peu connues par les Québécois.”

– François Boucher, Vice-Président Exécutif, Kinova Robotics

 

 

08.12.20

” Il faut que le spatial soit vu comme une possibilité de répondre à des problématiques également terrestres, de la population, de territoires.”

– Sylvain Cofsky, Président Directeur Général, Innovitech

 

 

 

09.12.20

” Les réticences premières de l’industrie aérospatiale envers l’IA se sont estompées au cours des dernières années. Tout le secteur bouge très rapidement.”

– Alain Aubertin, Président du Consortium de recherche pour l’innovation en aérospatiale du Québec (CRIAQ)

 

 

10.12.20

“On s’efforce d’intégrer les concepts de transparence, d’intelligibilité et d’éthique dans nos solutions. Il faut que l’on puisse expliquer l’algorithme, ce qui se passe dans la “boîte noire”.”

– Siefried Usal, Vice-Président du secteur stratégie, recherche et technologie de la branche canadienne, Thales

 

 

11.12.20

“L’introduction à l’intelligence artificielle doit se faire au baccalauréat et même au CÉGEP. Au-delà de la recherche, le transfert de connaissance dès le premier cycle va être déterminant.”

– Foutse Khomh, Chercheur du projet DEEL (DEpendable Explainable Learning)

 

 

12.12.20

“Quand on atteint un certain pourcentage de femmes dans une entreprise, cela permet de déverrouiller la porte de postuler.”

– Sarah Jenna, PDG de MIMs, My Intelligent Machines

 

 

13.12.20

“Pour mettre en oeuvre avec succès un modèle de l’IA, les organisations doivent donc commencer par voir grand et adopter une approche à long terme qui englobe la structure, la clientèle et leurs flux de travail internes.”

– Deepti Joshi, Directrice scientifique du Centre de développement et de recherche en intelligence artificielle (CDRIN)

 

 

14.12.20

“L’IA du 21e siècle est encore en phase de formation et d’adaptation de la société, avec plusieurs zones d’ombre tels les effets de la reconnaissance faciale ou l’incidence sur le marché du travail.”

– Jonathan Roberge, Institut national de la recherche scientifique (INRS)

 

 

15.12.20

“On y arrive et les prédictions des machines vont être fortes, solides et quantifiées. Il faut que les gestionnaires en ressources humaines comprennent les modèles pour que les outils aident la prise de décision, au lieu de prendre des décisions à notre place.”

– Frédérick Plamondon, Doctorant et chargé de cours en relations industrielles, Université Laval

 

 

 

16.12.20

“C’est vrai que l’IA peut faciliter la vie de travailleur moyen, mais l’étude d’Oracle and Future Workplace démontre aussi que les gens ont une fausse perception ce que l’IA fait réellement ou de ce qu’elle a le potentiel de faire en gestion des ressources humaines.”

– Xavier Parent-Rocheleau, Professeur à HEC Montréal

 

 

17.12.20

“La recherche appliquée est la pierre angulaire de l’innovation dans le secteur agricole. La recherche collaborative entre des chercheurs et leurs étudiants est un terreau fertile pour le transfert de connaissances  et pour développer des projets de valorisation des données.”

– Dany Plourde, Conseiller aux partenariats, IVADO

 

 

18.12.20

“L’utilisation des données personnelles comporte des enjeux concernant la confidentialité des données de même que le profilage des personnes… En éducation, comme tout autre domaine, les personnes doivent être informées sur la façon dont leurs données sont gérées ou utilisées. Elles doivent avoir le droit de refus.”

– Maryse Lassonde, Présidente, Conseil supérieur de l’éducation

 

 

19.12.20

“Il faut que l’on puisse expliquer ce qu’il y a dans les algorithmes , qu’ils soient transparents, qu’on ne puisse pas facilement les pirater où détourner leur objectif de départ à des fins néfastes. Ce sont des choses que l’on peut appliquer concrètement en entreprise.”

– Alain Lavoie, Coprésident de la firme Irosoft

 

 

20.12.20

“Pour qu’un algorithme fonctionne, il n’est pas nécessaire qu’il soit transparent. L’IA responsable est éthique par concept. L’IA fiable comme principe éthique ça ne tient pas la route.”

– Marc-Antoine Dilhac, Professeur agrégé du Département de philosophie de l’Université de Montréal (UdeM)

 

 

21.12.20

“Depuis 2016, les habitudes des consommateurs québécois ont changé. Ils sont moins réticents à se tourner vers l’achat en ligne. Les enjeux de la langue et de sécurité les rebutent moins. “

– Manuel Champagne, Directeur général, Détail Québec

 

 

 

22.12.20

“Un des enjeux majeurs, ce sont les bases de données. Il faut nourrir les algorithmes pour créer des expériences clients sur mesure et ça demande des effectifs technologiques, une expertise et du temps.”

– Carl Boutet, Directeur général du Centre québécois d’innovation en commerce (CQIC)

 

 

23.12.20

“L’avantage de l’IA et des techniques comme l’apprentissage machine, ou l’apprentissage profond, est que ça prend en compte plusieurs variables, car connaître la disponibilité du nombre de lits par exemple, c’est aussi savoir si on dispose des ressources humaines nécessaires.”

– Kathy Malas, Adjointe au Président-Directeur général du CHUM et responsable de l’innovation et de l’intelligence artificielle

 

 

24.12.20

“L’IA est une technologie exceptionnelle et essentielle pour le bien commun, mais il faut cependant être conscients de son impact environnemental croissant. C’est l’ambition de CodeCarbon. Nous souhaitons inciter la communauté d’experts de l’IA à mieux évaluer, à révéler et surtout à réduire son empreinte carbone.”

– Yoshua Bengio, Fondateur de Mila et professeur à l’Université de Montréal

 

 

CScience IA et l’ensemble de la rédaction affichent ses valeurs et l’objet de sa mission pour les douze prochains mois.  En savoir plus : cliquez-ici !

De même, retrouvez dans une série de vidéos enregistrées, nos partenaires partagent leurs voeux pour l’année 2021 dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) : cliquez-ici !

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *