[RÉTROSPECTIVE 2021] 7 faits marquants pour l’IA au Québec, en 2021

L’année 2021 a été marquée par une actualité riche en matière d’intelligence artificielle (IA) : l’Offensive de transformation numérique du gouvernement, le Rapport d’impact de Mila, les 48 recommandations sur l’IA présentées à la COP 26, la Stratégie d’intégration de l’IA dans l’administration publique, le projet de loi 64, le financement de douze projets par SCALE AI, la norme éthique de l’Unesco…

Juste avant les fêtes de fin d’année, nous avons choisi de vous proposer une rétrospective 2021 des articles sur l’intelligence artificielle (IA) qui ont fait l’actualité au Québec. 

Qu’elles abordent les nouvelles mesures gouvernementales, réglementaires ou les innovations technologiques et sociales mises au jour, les thématiques sur l’intelligence artificielle ont continué d’alimenter largement la presse.

7 FAITS MARQUANTS EN IA

1/ En début d’année, le 29 mars, c’est le gouvernement qui a ouvert le bal en lançant son Offensive de transformation numérique (OTN), un plan pour « accélérer le virage numérique des entreprises de l’ensemble des secteurs d’activité et des régions du Québec ». L’initiative pilotée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) repose sur une enveloppe de 130 M$.

2/ Il s’ensuivit, en juin, le dévoilement de la Stratégie d’intégration de l’intelligence artificielle dans l’administration publique 2021-2026.

Elle vise à « positionner l’administration publique comme acteur exemplaire de l’IA en prenant notamment appui sur le leadership du Québec dans ce domaine »– Gouvernement du Québec

Cette Stratégie prévoit, entre autres, de « soutenir l’utilisation de l’IA par les organismes publics et d’en baliser son usage et d’améliorer la qualité, l’efficience et l’équité des services offerts aux citoyens ».

3/ Devant l’ampleur des données massives produites par les nouvelles technologies utilisant l’IA, notamment, la législation a également connu des évolutions significatives.  À cet égard, le mois de septembre a vu l’adoption finale du projet de loi n°64, modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels.

4/ Autre fait marquant : deux chercheurs de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle, ont contribué à la rédaction d’un rapport, intitulé “Changement climatique et IA : Recommandations relatives à l’action gouvernementale“, présenté à la COP26. Ce document propose 48 recommandations pour atténuer les changements climatiques grâce à l’IA.

5/ Par ailleurs, le Mila a aussi publié son Rapport d’impact économique et scientifique qui met en exergue son rôle de catalyseur dans le développement de l’écosystème économique québécois.

6/ Ensuite, au niveau international, l’UNESCO, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a présenté, le 24 novembre, la toute première norme mondiale sur l’éthique de l’intelligence artificielle (IA)… Un texte historique adopté par les 193 États membres de l’UNESCO au cours de la Conférence générale.

7/ Enfin, SCALE AI, la Supergrappe canadienne spécialisée en intelligence artificielle (IA) et localisée à Montréal, a annoncé, le 8 décembre, la plus importante ronde de financement de 2021 en IA : 71 M$ investis dans 12 projets, avec un peu plus de 26 M$ provenant de SCALE AI elle-même.

D’AUTRES FAITS D’ACTUALITÉ EN 2021

Nous vous avions aussi présenté, en début d’année, une initiative originale qui a eu lieu entre les murs de l’Université McGill, à Montréal :  un magasin, intégrant une panoplie d’innovations numériques, s’appuyant sur l’intelligence artificielle (IA), a vu le jour. Objectifs attendus : « améliorer l’expérience client » et faciliter la gestion de l’inventaire.

En février, l’industrie québécoise de la musique a donné naissance au projet MétaMusique : une plateforme « innovante » qui accompagne tout le parcours d’une musique depuis sa création jusqu’à sa diffusion.

En avril, de son côté, la ministre de l’Immigration, Nadine Girault, a annoncé le lancement officiel d’un programme pilote pour attirer 550 immigrants par an dans les domaines des technologies jusqu’en 2025, afin de combattre la pénurie de main-d’œuvre qui sévit.

À noter aussi, en 2021 : la création d’un ministère de la Cybersécurité et du Numérique avec Éric Caire aux manettes, annoncée par le Premier ministre, François Legault, au cours du Grand RDV de l’Innovation, ainsi que la nouvelle flotte intelligente de Via Rail et,enfin, l’émergence du Métavers.